RSS

La main étrangère est encore là

17 septembre 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

La main étrangère est encore là  dans Contributions chemin_16 Vendredi 16 Septembre 2011

Pole&mic

Par B. Nadir

 

La main étrangère est encore là

La génération de l’après-indépendance en a tellement été «intoxiquée» et mise en alerte contre l’ennemi extérieur qu’elle a tout remis en cause le discours officiel. Pour de nombreux citoyens, le parti unique au temps de la pensée unique a usé de ce stratagème dans le but de se prémunir contre l’opposition et surtout «anéantir» les pensées de Liberté et des Droits de l’Homme. Même après les événements d’Octobre 88, des anciens caciques du système continuent de croire que les manifestations ne seraient que les conséquences de la «main de l’ةtranger». A ce jour, on continue de parler de complot, de traquenard et de main étrangère dès que le système a peur et/ou est déstabilisé ou fragilisé. Et pourtant en un demi-siècle, l’Algérie a construit des universités, développé son réseau téléphonique et de communication, a formé des cadres et de hauts cadres, et a modernisé son armée  et ses services de renseignements. On continue de nous chanter cette chanson que l’ennemi étranger nous guette, comme si tout le peuple serait facilement «manipulable» et «servile». Si cela était le cas, c’est alors la faute à un pouvoir qui n’a pas inculqué la culture du patriotisme et du nationalisme à ses enfants et aussi sa faute de n’avoir pas formé de cadres et une élite capable de défendre le pays contre l’ennemi. Heureusement que ce n’est pas le cas, les Algériens l’ont confirmé que le danger guette et menace l’unité nationale et aussi lors de manifestations footballistiques où des binationaux ont surpris le Monde par leur amour et dévouement pour le pays de leurs parents. Au demeurant, notre ministre de l’Intérieur est sorti de son bureau pour nous informer qu’Israël complote contre notre pays. Et pourtant, un quotidien national et proche du pouvoir nous a présenté un jeune de

Djelfa qui serait l’auteur de cet appel à manifester pour la journée d’aujourd’hui. Ce même jeune aurait donné les arguments l’ayant poussé à la révolte où l’objectif serait de manifester contre une promesse non tenue de Belkhadem, boss du FLN. L’auteur confirme qu’il n’a jamais été contacté par des étrangers, tout en affirmant qu’un site lui aurait proposé une entrevue avec BHL. Le jeudi, le même quotidien nous informe que le jeune aurait tout renié en bloc devant la Justice. A ne rien comprendre. Beaucoup d’observateurs ne louent aucun crédit à cet appel. Mais le plus drôle, pourquoi après tant d’années, aucun pays arabe n’a comploté contre Israël ou même l’a taquiné et cela depuis la chute du mur de Berlin. Israël aurait une main dans cette manifestation, il faut le prouver déjà et si c’est le cas, il y a d’autres puissances qui seraient impliquées. Affaire à suivre!

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...