RSS

Les ronds poings par El-Guellil

15 septembre 2011

Contributions

On parle de la formation professionnelle, c’est à la mode du jour. Les enfants ne sont pas une machine-réceptacle que l’on envoie à l’école pour recevoir des cours, que dis-je, des leçons. Ils reçoivent des leçons nos enfants, c’est tout ! Ils n’en finissent pas d’en recevoir. Des leçons qu’ils apprennent tantôt par cœur, qu’ils récitent à contrecoeur, et qu’ils boudent tantôt car saturés par trop de matières.

L’enfant a besoin d’un environnement qui lui permette de s’épanouir harmonieusement. Le povrico le sait, même s’il n’a pas fait de grandes études. Il le sait, le bougre. Il s’est mis à chercher des activités extrascolaires à son enfant. Ce n’est pas une mauvaise fekra. Ouine la piscine, ouine la piscine… il finit par trouver et rencontrer le responsable du bassin.

Il se présente ;

- Djeddi kène maçon, bouya maçon, ouana maçon ya bni.

- Dans quelle charika travaillez-vous ?

- J’étais dans une charika qui est dissoute. Actuellement, je fais des chantiers chez le privé, mais soyez certain que je peux payer les frais d’inscription pour mon enfant, sans retard…

Au sein de ce petit monde, les couloirs sont réservés à oueld flène oueflène, il faut donc nager dans les hautes sphères pour pouvoir voir barboter votre garnement. Il a compris ça après maintes tentatives d’inscription, Oueld maçon ne peut pas faire le papillon et aller de fleur en fleur. Ouel zoufri dèbbana. Une mouche qui dérange les cocons soyeux. Il a tenté le foot mais, là aussi, il n’ y a que ceux qui ont eu de la chance de faire carrière grâce à leurs pieds qui peuvent prétendre à une éventuelle inscription. Alors, il a décidé de l’emmener avec lui au chantier travailler ses bras. Son fils n’ayant pas eu la chance d’avoir les bras longs, il les aura, au moins, forts, pour casser ces figures géométriques qui ne cessent de se dessiner fel bled : des carrés, chasses gardées… formez, formez vos rangs, en rond, nous tournerons.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...