RSS

COMPORTEMENTS Maltraités : nous maltraitons à nouveau ce qui nous entoure !

12 septembre 2011

Contributions

Maltraités dès notre naissance voire dès notre conception, nous maltraitons à nouveau ce qui nous entoure par méconnaissance, par l’enfermement dans notre propre histoire, angoissante et sclérosante. L’homme a eu peur de son environnement et des évènements qu’il ne sait prévoir. La nature lui semble dangereuse, les animaux agressifs, l’univers instable, les maladies omniprésentes, les voisins dangereux.

Peur de manquer (d’argent, de nourriture, d’espace, d’amour…), peur d’être seul, peur de se perdre, peur d’être malade, peur de souffrir, peur de mourir. Toutes ces peurs, individuelles et ancestrales, se sont trouvées prises en charge par les sociétés dites organisées et religieuses, quelle que soit la religion, et noyées dans le développement organisé, rapide, « scientifique » de l’humanité. Rassuré, dirigé, encadré et contrôlé, l’homme est devenu obéissant et prêt à s’épanouir rapidement dans un futur sécurisé et radieux. Les hommes ont ainsi payés des gouvernants, des prêtres, en tributs, en trésors, en services, en servilité et en espèces… pour que soit prise en charge cette insupportable et incommensurable peur. Pour que l’homme puisse vaincre sa peur ; Tolstoï disait : «C’est seulement par la violence physique, l’emprisonnement, la torture, la mutilation ou la menace de ces châtiments que l’on peut forcer l’homme à faire ce qu’il ne veut pas, l’être humain ne peut aboutir a cela sans l’état. Ce dernier, qu’il soit despotique ou libéral, n’est qu’une organisation de la violence n’ayant pour principe que l’arbitraire le plus grossier». La peur s’est ainsi déplacée et renforcée. Elle s’est déplacée de l’intérieur vers l’extérieur en diabolisant la nature et le vivant, qu’il faut dominer et utiliser. Elle a créé la société civile censée nous protéger et nous constituer dans notre identité d’humain libre et responsable. Mais toutes ces protections, de systèmes organisés, de règles et donc d’interdits, font de chaque individu un être amputé de sa vitalité naturelle, disponible et obéissant. Des organismes tentaculaires nous prennent en charge aujourd’hui, tout en nous assurant que tout va aller mieux puisqu‘ils s‘engagent à sans cesse améliorer ce qui ne «tourne pas rond», à un point tel qu’ils contrôlent déjà les premiers moments de notre vie sur cette terre. Cette terre «mère» la plus sûre, la plus généreuse, la plus aimante et infiniment disponible pour donner tout ce dont nous avions besoin, pour vivre dans l’harmonie, dans l’équilibre et dans l’amour infini. Cette terre qui abrite d’autres êtres vivants sensibles, qui présentent les mêmes souffrances et ont besoin de la même reconnaissance. Maltraiter n’est pas forcément tuer, torturer ou frapper. Maltraiter c’est nier l’autre comme être, le traiter comme un objet, sans vie ni sentiments. Or tous les êtres sont vivants, c’est-à-dire, pour reprendre la formule de Spinoza, « tentent de persévérer dans leur être ». Un coquillage, un mollusque même qui ne se laisse pas ouvrir ou arracher de son rocher, persévère dans son être, c’est-à-dire qu’il ne souhaite ni souffrir ni mourir. Aucun animal ne souhaite donner sa chair ni se soumettre à des traitements cruels. Nous sommes donc bien dans une maltraitance grave de notre environnement, de notre vivant. Mme N. Amel

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...