RSS

Papa Albert, un Algérien à Rostov Par Kader Bakou

8 septembre 2011

Contributions

Culture : Le coup de bill’art du Soir
Papa Albert, un Algérien à Rostov

Par Kader Bakou
Sorti en 1997, Rostov-Luandaest un film documentaire de Abderrahmane Sissako. En 1980, à Rostov sur le Don, en URSS, le cinéaste mauritanien rencontre Bari Banga, un jeune combattant de la guerre de Libération angolaise. Seize ans plus tard, Sissako part à la recherche de son ami avec pour seul indice une photo. De Kiffa, son lieu de naissance en Mauritanie, cette quête va jusqu’à Luanda, la capitale de l’Angola.
Avec le temps et au gré des rencontres, le motif de la recherche de l’ami laisse place à un regard poétique sur l’Angola. Rostov sur le Don est une ville de Russie située sur les hauteurs de la rive droite du fleuve Don. C’est de ce fleuve qu’il est question dans le roman Le Don Paisible de l’écrivain russe Mikaïl Cholokhov, prix Nobel de littérature en 1965. Au bord de ce même fleuve, à Rostov, se trouve une statue de l’écrivain Maxime Gorki A Rostov sur le Don vit un Algérien depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On dit qu’il s’est retrouvé là après avoir combattu les troupes nazies sur le front sud de l’URSS. Cet Algérien a longtemps attendu avant de voir arriver les premiers étudiants algériens à Rostov qui l’ont spontanément appelé «Papa Albert». Marié à une russe, il a aujourd’hui deux enfants, selon d’anciens étudiants algériens à Rostov sur le Don. Papa Albert parle le russe, le français et le kabyle, sa langue maternelle qu’il n’a pas oublié malgré son long exil en France puis en Russie. Avec les étudiants algériens qu’il a toujours considérés comme ses enfants, Papa Albert n’a jamais voulu rater les célébrations (à Rostov), entre Algériens, des fêtes nationales algériennes du 1er Novembre 1954 et du 5 Juillet 1962. La vie de Papa Albert est comme un roman. Et si un jour un cinéaste algérien pense à un film du genre «Rostov- Alger» ?
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/09/08/article.php?sid=122582&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...