RSS

Le Carrefour D’algérie Point de vue Par Ahmed Meskine Le crime L’attaque de l’Académie interarmes de Cherchell est un message fort de l’action terroriste dans no tre pays. Un de plus. D’abord cet acte a lieu le 27ème jour du mois sacré de Ramadhan, au moment de l’iftar et contre une institution qui s’est placée au-devant de la scène de la lutte antiterroriste. En plus, cet attentat survient à la suite de celui ayant pris pour cible le siège de l’Organisation des Nations unies à Abuja. Y a-t-il une relation entre les deux? Probablement, mais rien n’est sûr par manque d’éléments d’analyse. Par contre, le constat qui s’impose, c’est que le terrorisme est bien présent et constitue une menace pour la paix et la stabilité des pays malgré l’élimination hollywoodienne de Ben Laden et le dispositif sécuritaire adopté dans le cadre des dispositions onusiennes. Et même si l’intégrisme islamiste a été mis en avant dans les analyses stratégiques, peut-on dire aujourd’hui qu’il est le seul à attaquer ? Pendant que certains continuent de croire en une solution politique, d’autres par contre avancent les thèses d’une lutte armée dans un cadre de coopération internationale, le phénomène ayant pris de l’ampleur. A ce titre, Alger se prépare à accueillir une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme, prévue les 7 et 8 septembre avec une participation exceptionnelle attendue. L’attentat de Cherchell est-il alors une mise en garde des commanditaires du crime organisé pour gêner la tenue de cette conférence ? On pourrait bien le croire si ce n’est qu’Alger s’attendait depuis le début de l’été à une action de cette envergure. Il s’agit maintenant d’évaluer les actions entreprises dans le cadre de Réconciliation nationale et de passer à une vitesse supérieure où il ne s’agit plus de pardonner une quelconque accointance avec ce terrorisme que l’on croyait enfin « résiduel » y compris par l’interdiction de prêches incendiaires sous le prétexte de la liberté de parole. Il ne s’agit plus d’attendre d’un quelconque compromis une stabilité même passagère. Il y va de la vie d’innocents et de la protection de la société contre les dérives que nous impose la situation régionale. Il ne s’agit plus de continuer à faire des concessions à l’Islamisme politique, alors que l’Etat à travers la Constitution protège l’Islam et les valeurs humaines qu’il transmet. Neuf officiers et deux civils ont été tués et 26 autres blessés à Cherchell en pleine nuit du destin et Cherchell se trouve à peine à moins de 100 km d’Alger. Le relâchement de la vigilance est le meilleur allié des kamikazes qui ont fait du crime plus qu’un métier.

28 août 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Le Carrefour D'algérie  Point de vue  Par Ahmed Meskine  Le crime  L’attaque de l’Académie interarmes de Cherchell est un message fort de l’action terroriste dans no tre pays. Un de plus. D’abord cet acte a lieu le 27ème jour du mois sacré de Ramadhan, au moment de l’iftar et contre une institution qui s’est placée au-devant de la scène de la lutte antiterroriste. En plus, cet attentat survient à la suite de celui ayant pris pour cible le siège de l’Organisation des Nations unies à Abuja. Y a-t-il une relation entre les deux? Probablement, mais rien n’est sûr par manque d’éléments d’analyse. Par contre, le constat qui s’impose, c’est que le terrorisme est bien présent et constitue une menace pour la paix et la stabilité des pays malgré l’élimination hollywoodienne de Ben Laden et le dispositif sécuritaire adopté dans le cadre des dispositions onusiennes. Et même si l’intégrisme islamiste a été mis en avant dans les analyses stratégiques, peut-on dire aujourd’hui qu’il est le seul à attaquer ? Pendant que certains continuent de croire en une solution politique, d’autres par contre avancent les thèses d’une lutte armée dans un cadre de coopération internationale, le phénomène ayant pris de l’ampleur. A ce titre, Alger se prépare à accueillir une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme, prévue les 7 et 8 septembre avec une participation exceptionnelle attendue. L’attentat de Cherchell est-il  alors une mise en garde des commanditaires du crime organisé pour gêner la tenue de cette conférence ? On pourrait bien le croire si ce n’est qu’Alger s’attendait depuis le début de l’été à une action de cette envergure. Il s’agit maintenant d’évaluer les actions entreprises dans le cadre de Réconciliation nationale et de passer à une vitesse supérieure où il ne s’agit plus de pardonner une quelconque accointance avec ce terrorisme que l’on croyait enfin « résiduel » y compris par l’interdiction de prêches incendiaires sous le prétexte de la liberté de parole. Il ne s’agit plus d’attendre d’un quelconque compromis une stabilité même passagère. Il y va de la vie d’innocents et de la protection de la société contre les dérives que nous impose la situation régionale. Il ne s’agit plus de continuer à faire des concessions à l’Islamisme politique, alors que l’Etat à travers la Constitution protège l’Islam et les valeurs humaines qu’il transmet. Neuf officiers et deux civils ont été tués et 26 autres blessés à Cherchell en pleine nuit du destin et Cherchell se trouve à peine à moins de 100 km d’Alger. Le relâchement de la vigilance est le meilleur allié des kamikazes qui ont fait du crime plus qu’un métier. dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par Ahmed Meskine

c

L’attaque de l’Académie interarmes de Cherchell est un message fort de l’action terroriste dans no tre pays. Un de plus. D’abord cet acte a lieu le 27ème jour du mois sacré de Ramadhan, au moment de l’iftar et contre une institution qui s’est placée au-devant de la scène de la lutte antiterroriste.

En plus, cet attentat survient à la suite de celui ayant pris pour cible le siège de l’Organisation des Nations unies à Abuja. Y a-t-il une relation entre les deux? Probablement, mais rien n’est sûr par manque d’éléments d’analyse. Par contre, le constat qui s’impose, c’est que le terrorisme est bien présent et constitue une menace pour la paix et la stabilité des pays malgré l’élimination hollywoodienne de Ben Laden et le dispositif sécuritaire adopté dans le cadre des dispositions onusiennes. Et même si l’intégrisme islamiste a été mis en avant dans les analyses stratégiques, peut-on dire aujourd’hui qu’il est le seul à attaquer ? Pendant que certains continuent de croire en une solution politique, d’autres par contre avancent les thèses d’une lutte armée dans un cadre de coopération internationale, le phénomène ayant pris de l’ampleur. A ce titre, Alger se prépare à accueillir une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme, prévue les 7 et 8 septembre avec une participation exceptionnelle attendue. L’attentat de Cherchell est-il  alors une mise en garde des commanditaires du crime organisé pour gêner la tenue de cette conférence ? On pourrait bien le croire si ce n’est qu’Alger s’attendait depuis le début de l’été à une action de cette envergure. Il s’agit maintenant d’évaluer les actions entreprises dans le cadre de Réconciliation nationale et de passer à une vitesse supérieure où il ne s’agit plus de pardonner une quelconque accointance avec ce terrorisme que l’on croyait enfin « résiduel » y compris par l’interdiction de prêches incendiaires sous le prétexte de la liberté de parole. Il ne s’agit plus d’attendre d’un quelconque compromis une stabilité même passagère. Il y va de la vie d’innocents et de la protection de la société contre les dérives que nous impose la situation régionale. Il ne s’agit plus de continuer à faire des concessions à l’Islamisme politique, alors que l’Etat à travers la Constitution protège l’Islam et les valeurs humaines qu’il transmet. Neuf officiers et deux civils ont été tués et 26 autres blessés à Cherchell en pleine nuit du destin et Cherchell se trouve à peine à moins de 100 km d’Alger. Le relâchement de la vigilance est le meilleur allié des kamikazes qui ont fait du crime plus qu’un métier.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...