RSS

La leçon libyenne

25 août 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

La leçon libyenne dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par Ahmed Meskine

La leçon libyenne

A entendre Mahmoud Jibril donner une conférence de presse et répondre sereinement, mais avec assurance aux questions des journalistes depuis Doha, on comprend mieux pourquoi Kadhafi a fermé toutes les issues, y compris de secours, aux compétences de son pays. C’est le propre des autoritarismes que de s’entourer des médiocres, des sortes de «voix de son maître»,

pour éviter que le voile de la vérité ne soit levé sur le mensonge. Celui d’un non-Etat, qui s’est appuyé sur les richesses d’un peuple soumis à sa seule volonté. Et c’est précisément dans la contestation et la remise en cause que sont découverts des femmes et des hommes jusque-là, écartés des mécanismes de la décision, puisque gênants, pour les intérêts de quelques familles. Les femmes et les hommes de valeur savent dire non, même en l’absence d’institutions et refusent de s’impliquer dans des projets exterminateurs. Ils savent claquer la porte quels que soient les avantages, dont ils bénéficient. Mahmoud Jibril, est enseignant à l’Université de Pittsburgh en Pennsylvanie, spécialiste en planification stratégique et auteur d’une dizaine d’ouvrages dans son domaine de recherche. Comment peut-on admettre qu’un tel personnage, d’une telle hauteur, puisse expliquer à Kadhafi mordu par un narcissisme criminel, se positionnant comme le penseur du monde arabe et roi des rois d’Afrique, une quelconque théorie, ou même l’approcher pour lui prodiguer quelques conseils ne serait-ce que par amour pour son pays. En fait il en a été ainsi de tous les pays arabes, qui ont leurs compétences fuir au-delà de leurs frontières, pour trouver refuge dans des systèmes rationnels, qui savent reconnaître en eux au moins une utilité. C’est à se demander pourquoi certains Etats qui ont eu la possibilité de le faire ont investi des sommes phénoménales dans l’éducation et la formation pour renvoyer vers les pays démocratiques une masse de plus en plus importante, qui aurait fait le bonheur dans leurs pays, pour peu qu’il soit tenu compte de leurs conseils. C’est à se demander pourquoi les gouvernants arabes s’accrochent par les armes aux pouvoirs et ferment à l’avenir toutes les portes de la modernité jusqu’à se retrouver face à un autre intégrisme que celui qu’ils installent. Si la Libye pose déjà de sérieux problèmes quant à l’avenir politique de son peuple, elle aura au moins le mérite de nous dévoiler que Kadhafi n’était pas la seule voie, et qu’elle regorgeait de ressources humaines de quoi affronter les vrais problèmes de développement. Comme d’ailleurs le reste des pays arabes.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...