RSS

La fête des belles allemandes Par Kader Bakou

25 août 2011

Contributions

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Tout comme le gratte-ciel, une création du Bauhaus, l’automobile est une invention allemande. En effet, l’Allemagne célèbre cette année le 125e anniversaire du brevet déposé à Mannheim par Carl Benz pour son tricycle à moteur qui est considéré comme l’acte de naissance de l’automobile.


Les premières automobiles allemandes ont été inventées presque simultanément par Carl Benz et Gottlieb Daimler, qui s’uniront en 1926 sous l’effet de la crise pour former la société connue aujourd’hui sous le nom du géant Daimler. Cette année et pour la première fois, l’Office national du tourisme a fait de la célébration de la tradition de l’industrie automobile du pays l’une de ses priorités. La région du Bade-Wurtemberg a prévu à elle seule 200 manifestations pour le jubilé, de mai à septembre. A Stuttgart, le musée de Mercedes-Benz réunit quelque 160 véhicules. Des berlines du début du XXe siècle, des coupés sport et la Papamobile (la voiture du pape) de 1980 y côtoient de véritables œuvres d’art. A Stuttgart, il y a un musée Porsche, à l’architecture tout aussi futuriste. A Munich, BMW a ouvert un espace qui regroupe un point de retrait de commandes, des manifestations culturelles et un lieu d’exposition (400 000 visiteurs en 2010). A Wolfsbourg, le numéro un européen Volkswagen s’est bâti une «cité de l’automobile». A mi-chemin entre le parc de loisirs et la cité des sciences, il rassemble un musée, des pavillons à la gloire de ses marques (Seat, Bentley, Skoda…), des restaurants et des parcours de 4×4. Depuis son ouverture en 2000, il a été visiter par 22,5 millions de personnes. «C’est le site dédié à l’automobile le plus visité au monde», selon Tobias Riepe, son porte-parole. Les gens peuvent même rouler sur la «route Bertha Benz», empruntée par la femme de l’ingénieur en 1888 afin de prouver au monde que la voiture de son mari était solide, dormir dans des chambres à thème ou encore assister à Mannheim à une «autosymphonie» inédite avec les sons enregistrés de 80 voitures. Ce n’est pas la 5e Symphonie de Beethoven, mais c’est certainement différent de la cacophonie des klaxons et du bruit des moteurs dans les grandes villes d’Algérie et du monde.
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/08/25/article.php?sid=122016&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...