RSS

Cheikh Kaddour Benachour Ezzerhouni, poète et chanteur du profane et du mystique

25 août 2011

1.POESIE

Cheikh Kaddour Benachour Ezzerhouni est né en 1850 à Nedroma dans la wilaya de Tlemcen où il poursuivra un enseignement traditionnel à l’école coranique, au sein de laquelle, il acquerra tous les rudiments qui lui permettront de maîtriser la langue arabe dans ses profondeurs. Cette formation, confortée par les contacts des cheikhs et autres savants établis à Nedroma lui facilite l’accès à la littérature populaire.

Une passion qu’il arrivera à éclore dès l’âge de 13 ans. Trois années plus tard, il verse dans le monde musical en qualité de chanteur, interprétant des qacid du genre hawzi et zedjel et dirigeant d’une main de maître un orchestre constitué d’un rbeb, d’une derbouka, de deux luths et d’une snitra( mandolin). Cheikh Kaddour Benachour poursuit sa carrière d’artiste avec abnégation, s’imposant à chaque cérémonie un peu plus dans le monde de l’art du melhoun. Kaddour Benachour vouait un respect et une reconnaissance sans limite à son père spirituel cheikh Sid Ahmed El Bidjai,ainsi qu’a son maître cheikh Sidi Mustapha Benamar Trari El Wazani,cheikh de la zaouia tayebiya a Nedroma,lequel a guidé ses pas jusqu’a la consécration. Jusqu’en 1912 date à partir de laquelle, il s’engage dans la voie du mysticisme et de l’ascétisme, cheikh Kaddour Benachour était surtout versé dans le profane, chantant l’amour et les plaisirs de la vie. Entre temps Kaddour Benachour se mariera avec Meriem la petite fille de cheikh M’hamed Remaoune, un autre grand poète du malhoun, lui-même originaire de Nédroma, père de la célèbre « Alayemni fi Liaâti ma zarouk mhani ». Inspiré par ce mariage et pour rendre hommage à celle qui fut sa femme et sa muse, Kaddour Benachour écrira « Anaya fi H’mak qoultelha ya ouelfi meriem ». Un merveilleux qacid d’une grande beauté lyrique que nombre de maîtres ont repris dans toute sa sensualité, entre autres, cheikh El Hadj M’hamed el anka dans le genre chaâbi et Hadj Mohamed Ghafour dans le mode hawzi. Cheikh Kaddour Benachour Zerhouni s’est éteint le 6 juin 1938 à Nedroma alors qu’il était âgé de 88 ans. Le poète a laissé un répertoire évalué à prés de 200 qacid de différents genres (profanes et mystiques). Anis. M. T.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...