RSS

Si le hayek m’était conté (Femme voilée -le voile )

16 août 2011

Contributions

e Carrefour D’algérie

Si le hayek m'était conté (Femme voilée -le voile ) dans Contributions chemin_16 Mardi 16 Août 2011

Ki Kount…ki wellit!!!

Par Y.A.

Si le hayek m’était conté

Le hayek algérien s’est perdu comme se sont perdus des millions d’Algériens, égarés entre culture occidentale et orientale. Chez les Algériens, rien d’Algérien n’existe ou presque (la CNI et le passeport).

Le hayek fait partie justement de ces grands trésors perdus que la société ne semble plus regretter.  Et pourtant, que reste-t-il de notre identité, de notre particularité, de notre différence. Rien, sauf cette soif, cette hantise, cette obsession de l’imitation et du copiage jusqu’à être prêt à se débarrasser de tout ce qui, justement nous a jusque-là honoré et fait notre différence. Le hayek algérien: aâchaâchi, El meremma,…, quel gâchis! La djellaba n’est pas Algérienne, le hayek, oui. Mais vite, le change a été fait. En quelques années, le hayek, tradition bien ancrée, a cédé la place à la djellaba qui n’a cessé de se répandre aux quatre coins du pays. Et pourtant, lorsqu’une femme avec son hayek passait devant les hommes, elle les ensorcelait et ils sont rapidement pris au piège de la section. Comme bien d’hommes et de femmes ont chanté ce voile envoûtant, ce morceau de tissu qui a tant marqué notre enfance et qui, aujourd’hui n’existe qu’à travers quelques concours et autres expositions pour des nostalgiques. En effet, quel gâchis! Mais peut-être qu’un jour, les femmes lassées de tous ces vêtements venus d’ailleurs, décideront d’elles-mêmes de revenir aux sources et de réhabiliter le hayek et lui redonner sa vraie valeur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Si le hayek m’était conté (Femme voilée -le voile )”

  1. Mina Dit :

    Vous vous l’appelé hayek, nous (indienne) les musulmans de mon pays (Sud de l’Inde) l’utilisent toujours sous le nom de toupeti, d’ailleurs j’ai été surprise que les algériennes portaient ce tissu…et je trouve d’ailleurs dommage qu’elle l’aient délaissé au profits des vêtements occidentaux…C’est presque pareil chez noussauf qu’elle n’utilisent pas le niquab blac pour fermer le visage mais elle relève tout simplement un pan du tissu sur leur visage :) . Soit c’est le toupeti soit c’est l’abaya de nos jours.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...