RSS

PERSONNALITÉS Reinette l’Oranaiise,la dame de la musique classique algérienne

15 août 2011

Non classé

Reinette Sultana Daoud est née en 1915 à Tiaret. Son père est un rabbin d’origine marocaine et dans sa famille, qui a reçu la citoyenneté française accordée aux Juifs algériens par le décret Crémieux (1870), on parle arabe depuis des lustres. A l’âge de deux ans, une variole mal guérie la laisse aveugle. A l’école des aveugles d’Alger, elle apprend le braille et… le cannage des chaises,

mais sa mère n’a pas toléré qu’elle continue à faire ce travail qui lui abîmait les doigts: elle a voulu pour elle plus de gaîté et a demandé à Saoud l’Oranais de l’initier à la musique arabo- andalouse. A treize ans, Reinette passe donc sa première audition. L’essai est concluant. Intégrée très vite dans l’orchestre du maestro, elle en profite pour mémoriser les musiques et les paroles de centaines de chansons. Elle se familiarisera, aussi, avec la darbouka, avant de s’intéresser à la mandoline puis au oud (luth) qu’elle affectionne particulièrement. Dans les années 40, Reinette quitte son Oranie natale pour Alger où elle débute, dès l’âge de 26 ans, une carrière passionnante. Elle anime à radio- Alger deux soirées hebdomadaires et devient assez vite la chanteuse incontournable. Durant la Guerre de Libération nationale, Reinette quitte, la mort dans l’âme, sa terre natale et sa chaleur pour se replier dans la grisaille parisienne. En 1985 et à70 ans, alors qu’elle ne songe plus qu’à cultiver ses souvenirs un animateur de Radio-Beur à Paris la convainc de remonter sur scène. Le gala a regroupé les plus grands maîtres de la musique aroboandalouse. La dame de la musique classique algérienne s’est éteinte le 17 novembre 1998 dans la banlieue parisienne où elle a vécue, depuis son exil, aux côtés de son mari, Georges Layani, un percussionniste. Anis M. T.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...