RSS

03.Une ville, une histoire Si l’Algérie m’était contée (3e partie) Par K. Noubi

14 août 2011

1.Extraits, K. Noubi

Résumé de la 2e partie : Après avoir désespéré d’avoir un enfant, une reine est enfin enceinte. Mais son époux lui fait comprendre qu’elle doit lui donner impérativement un garçon.

Le roi revient quelques instants après. Il s’est calmé et ne veut pas donner de souci à la femme qui est enceinte.
— alors, il lui dit : «Tu n’es pas fâchée ?»
La reine le regarde avec affection.
— oh, non, je ne peux me fâcher contre toi ! je ne cherche qu’à te faire plaisir !
Le roi hoche la tête.
— j’en suis persuadé ; c’est pourquoi je sais que tu me donneras un garçon !
Mais, parfois, le roi n’écarte pas l’éventualité que sa femme lui donne une fille. Ce jour-là, par exemple, il lui dit :
— tu crois que tu pourrais avoir une fille ?
La reine, croyant que son époux revenait à de meilleurs sentiments, lui répond.
— seul Dieu décide de ce qu’il met dans les ventres !
Mais le roi insiste.
— donc tu penses qu’il n’est pas impossible que tu aies une fille !
La reine hoche la tête.
— oui, majesté !
Alors, le roi éclate :
— si tu mets au monde une fille, je la tuerai et je te répudierai !
La reine est effrayée.
— majesté…
— je ne veux rien savoir !
La reine, après cette menace, se met à pleurer. Sa nourrice la trouve ainsi. Elle la connaît depuis qu’elle est enfant et elle l’aime comme une mère aimerait sa fille.
— Ma reine, s’alarme-t-elle, qu’est-ce qui te cause tant de chagrin ?
La reine se jette dans les bras de la nourrice.
— ma brave nourrice, mon époux veut attenter à la vie de mon enfant !
La nourrice ne comprend pas.
— comment, lui, qui voulait tant un héritier, va-t-il attenter à la vie de son enfant ?
La reine est inconsolable.
— justement, ce qu’il veut, c’est un héritier !
La nourrice ne comprend toujours pas.
— il veut un garçon, explique la reine, si c’est une fille, il la tuerait et me répudierait après !
La nourrice la calme.
— Qu’il prenne une autre épouse, s’il le désire mais qu’il laisse l’enfant en vie !
La nourrice soupire.
— Hélas, ma reine, il est le roi, il ne reçoit d’ordre de personne, il fait ce qu’il veut !
— Je ne veux pas, si c’est une fille, qu’on lui fasse du mal ! Ma bonne nourrice, aide-moi à chercher une solution à ce problème ! (A suivre…)

http://www.infosoir.com/edit.php?id=130715

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...