RSS

02.Si l’Algérie m’était contée (2e partie) Par K. Noubi

14 août 2011

1.Extraits

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (2e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 1re partie : La reine, qui a tant prié Dieu d’avoir un enfant, est enfin enceinte. Le roi, au comble du bonheur, organise des réjouissances.

A quelques semaines de l’accouchement, le roi rend visite à sa femme. Il lui ramène un bouquet de fleurs et une corbeille de fruits.
— Comment vas-tu ? lui demande-t-il.
Elle sourit.
— Je vais bien, mais je ne comprends pas pourquoi les médecins refusent que je quitte le lit.
Le roi la gronde affectueusement.
— Tu ne voudrais pas mettre notre fils en danger ?
Elle sourit.
— Bien sûr que non !
— Alors, il faut écouter les médecins !
Il s’approche du lit et caresse les cheveux de la reine.
— Je suis impatient que le petit prince que tu portes vienne enfin au monde ! je l’ai tellement attendu !
La reine sourit.
— Encore un peu de patience majesté !
Le roi ferme les yeux et reste rêveur.
— Je veux que mon prince soit aussi beau que toi et aussi fort que moi !
La reine hoche la tête.
— Prions Dieu qu’il soit fait selon ton vœu !
— Nous lui donnerons les meilleurs précepteurs pour qu’il soit savant et nous l’entraînerons au maniement des armes pour qu’il devienne un grand guerrier !
La reine sourit à chaque fois, priant Dieu d’exaucer les vœux de son époux. Un jour, cependant, alors qu’il lui parle de la sorte, elle lui dit.
— Mon roi, tu parles toujours d’un prince…
Le roi est surpris par la question.
— Bien sûr qu’il s’agira d’un prince !
La reine, alors, lui dit, doucement.
— C’est mon vœu de te satisfaire, mais si au lieu du garçon que tu attends, il nous naît une fille, une jolie princesse ?
Le roi se lève, en colère.
— Une fille ?
La reine est effrayée, mais elle continue.
— Oui, mon roi, une fille. C’est Dieu qui décide…
— Il n’est pas question que tu me donnes une fille ! Je veux un garçon, un prince qui soit un jour mon héritier !
La reine, ulcérée, répond.
— Il ne dépend pas de moi.. Je prie Dieu de me donner un garçon, mais s’il naît une fille…
— Eh bien, dit le roi en colère, je la mettrai à mort !
— Mon roi, proteste la reine, horrifiée
Mais le roi ne se laisse pas attendrir. Il claque la porte et s’en va. (A suivre…)

http://www.infosoir.com/edit.php?id=130672

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...