RSS

Livre / Djemina de Nassira Belloula Portrait de femmes

13 août 2011

1.LECTURE

Livre / Djemina de Nassira Belloula
Portrait de femmes
Yacine Idjer
Info Soir : 12 – 05 – 2008

Recueil n Ici, c’est le portrait de plusieurs femmes qui est dressé : femmes communes et légendaires à la fois.
Paru aux éditions Média-Plus, le recueil se veut un mouvement, un éclat de voix, celles de femmes, d’hier comme d’aujourd’hui, des femmes ordinaires, racontées en toute simplicité et en total transparence, mais avec autant de caractère que d’émotion.


Dans ce recueil, Nassira Belloula dresse le portrait de plusieurs femmes, à la fois communes et légendaires, toutes ayant vécu d’étonnantes expériences et ayant eu des parcours inhabituels dans leur existence. Ces femmes sont anonymes, sans noms ou presque. Ce sont des femmes perdues dans le Temps, oubliées par l’Histoire. Personnages oubliés, visages voilés, voix ensevelies.
Il se trouve que, par le biais de l’écriture, écriture aussi bien descriptive qu’imagée, l’auteur, dans un souci de représentation juste et constante, restitue à chacune sa mémoire, son histoire et, du coup, sa place et le rôle qu’elle a occupé dans la société. Elle va à la rencontre des femmes. Elle enregistre les femmes qu’elle ressuscite et auxquelles elle prête corps et voix comme commencement et aboutissement d’un acte, d’une existence. Par l’écriture, ces femmes sont alors rappelées, dites, signifiées, réhabilitées dans leur empreinte, fierté féminine.
Elles sont présentées certes comme d’habituels personnages, mais toutes sont exceptionnelles, héroïques, stoïques de par leur personnalité et leur attitude élevée et altière.
Dans ce recueil, Nassira Belloula raconte divers vécus et destins de femmes. Elle raconte la vierge de Tifelfel, dans les Aurès de l’an 115, qui, pour l’intérêt de son village, se sacrifia et préféra se donner la mort plutôt que de se rendre aux Romains.
Elle raconte le tragique destin de Sophonisbe en l’an 203 av. J.-C., ou le caractère combatif et intransigeant de Dihya, cette rebelle qui se dressa contre les armées arabes. Elle raconte aussi Lallia, la sultane d’une nuit, qui, se refusant d’être la concubine d’un haut dignitaire turc, se jeta dans le vide. Elle raconte également l’histoire de «cette frêle silhouette, cette vagabonde qui allait s’éteindre au bout de cette glaciale nuit d’hiver». C’est l’histoire d’une femme en haillons, vieillie, affaiblie, l’histoire de Beggar Hadda…
Autant de femmes que de situations, tant de caractère que de présence sont racontés dans une écriture sincère et captivante. Cela revient d’emblée à dire que l’auteur évite dans son travail d’écriture et de reconstitution historique toute complaisance ou fioriture, et se voue exclusivement à une écriture littérale, propre et appropriée, suivant les besoins de l’énonciation littéraire. Autrement dit, l’auteur y développe, en conséquence, un discours littéraire à caractère historique ; celui-ci provient d’instances féminines.
Dans cette écriture tant bouleversante que fulgurante qui évoque et fait parler l’histoire, écriture dans laquelle viennent se mêler, mais sans équivoque, voix d’hier et celles d’aujourd’hui, l’auteur endosse, le temps d’un récit, l’étoffe d’une conteuse, et le lecteur, tout ouïe, se met en situation d’écoute.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...