RSS

Celles qui furent Lecture. Djemina de Nassira Belloula

13 août 2011

1.LECTURE

Celles qui furent
Lecture. Djemina de Nassira Belloula
Abderrahmane Zakad
El Watan : 03 – 04 – 2008


Vingt-deux récits de femmes pour cette mythologie personnelle construite à partir de l’histoire.
Les récits contenus dans le livre de Nassira Belloula sont de toutes couleurs et de tous genres, du riant au sévère, et de toutes époques, d’hier à aujourd’hui. Je ne vous dirai pas le contenu synthétique de ces 188 pages attrayantes, je vous rapporterai seulement et à ma manière, l’histoire de « La vierge de Tifelfel ».

On est dans les Aurès, en l’an 172. C’est le temps des conquérants romains, l’empereur Trajan régnait, les centurions construisaient Thamugadi (Timgad). Une jeune fille chaouia va à la fontaine loin de son village, Mchounech. Elle subit tous les jours cette corvée d’eau toujours harassante. Ce matin-là, il fait doux et bon. Un soldat romain de la 6elégion arrive derrière elle pour se désaltérer. Il descend de cheval et, ultime instant de rencontre, les yeux se posent sur elle puis le centurion la courtise. Elle le séduit, le convainc que s’il voulait d’elle, il lui suffirait d’amener l’eau jusqu’au village. Le romain est prêt à vouer son âme au diable, pourvu que la belle lui accorde ses faveurs. Il rassemble la troupe qui se met à l’œuvre pour édifier un aqueduc et faire arriver l’eau au village. Comme promis, elle le rejoint et s’étale sur la couche, pendant que tintinnabulent les tchoutchanas à ses oreilles. Elle renverse sa tête, jouant avec sa chevelure d’ébène. Le centurion défait son armure, s’approche et pose ses lèvres fiévreuses sur les siennes. Il en rêvait. Elle le laisse faire et ne dit mot. Elle ferme les yeux pour échapper à cette étreinte qui l’horrifie. Le centurion se relève et son regard s’assombrit. Une auréole de sang frais nappe le sol devenu humide. Sur la couche, les yeux ouverts et opaques, la main encore sur le manche de la dague enfoncée dans sa poitrine, la belle dort d’un sommeil éternel. A vous lecteur d’aller à la découverte de ce livre qui raconte la femme tout au long de vingt-deux récits dans lesquels s’enchevêtrent un imaginaire possible et un réalisme identitaire. Je ne vous frustrerai pas, en vous les dévoilant, les plaisirs d’une lecture qui vous procurera sans doute des moments de quiétude. Apprenez que parmi une vingtaine de femmes célèbres, l’auteur fait revivre Sophonisbe et La Kahéna, comme des fantômes de nos mémoires, réminiscences bousculées dans plusieurs temps. Nassira Belloula a écrit une mythologie personnelle avec la peur de l’oubli et une envie d’avenir. Des histoires d’amour dans lesquelles des vierges se tuent pour l’honneur, des reines se donnent par calcul et des hommes négocient des alliances par les femmes.
Djemina, par Nassira Belloula. Editions Média-Plus, Alger. 2008

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...