RSS

Archive | 11 août 2011

L’ALGÉRIE AU 24E SALON INTERNATIONAL DU LIVRE DE PARIS

11 août 2011

Commentaires fermés

L’ALGÉRIE AU 24E SALON INTERNATIONAL DU LIVRE DE PARIS

L’ALGÉRIE AU 24E SALON INTERNATIONAL DU LIVRE DE PARIS Un beau succès d’estime Dimanche 04 Avril 2004 Par Kaddour M’HAMSADJI Kaddour M’hamsadji au cours d’une séance de dédicace… Éditeurs, libraires et auteurs algériens ont, sans tambour ni trompette, participé honorablement à la dimension internationale du Salon 2004. Organisé par Reed Expositions France, sous l´égide du […]

Lire la suite...

LES JEUX DE L’AMOUR ET DE L’HONNEUR DE ABDERRAHMANE ZAKAD

11 août 2011

Commentaires fermés

LES JEUX DE L’AMOUR ET DE L’HONNEUR DE ABDERRAHMANE ZAKAD Il n’y a pas d’amour heureux Samedi 04 Décembre 2004 Par Kaddour M’HAMSADJI De toute évidence, la vie est dure et plus dure encore, l’oeuvre du temps. Qu´un urbaniste passionné d´esthétisme nous trace des voies royales – avec ici et là des pierres précieuses – […]

Lire la suite...

HISTOIRE INTÉRIEURE DU FLN (1954-1962) DE GILBERT MEYNIER

11 août 2011

Commentaires fermés

HISTOIRE INTÉRIEURE DU FLN (1954-1962) DE GILBERT MEYNIER

HISTOIRE INTÉRIEURE DU FLN (1954-1962) DE GILBERT MEYNIER Un tournant : le Décembre 1960 du peuple des villes Samedi 11 Décembre 2004 Par Kaddour M’HAMSADJI LE FLN prit la balle au bond pour organiser l’avenir. L´ouvrage Histoire intérieure du FLN (1954-1962) (*) de Gilbert Meynier, préfacé par Mohammed Harbi, est non seulement important par le […]

Lire la suite...

SCIENCE, FOI ET DÉSENCHANTEMENT DU MONDE DE CHEMS EDDINE CHITOUR

11 août 2011

Commentaires fermés

SCIENCE, FOI ET DÉSENCHANTEMENT DU MONDE DE CHEMS EDDINE CHITOUR

SCIENCE, FOI ET DÉSENCHANTEMENT DU MONDE DE CHEMS EDDINE CHITOUR Une réflexion sur l’avenir de l’homme Mercredi 22 Décembre 2004 Par Kaddour M´HAMSADJI La lutte du bien contre le mal est inquiétante quand elle chausse des godillots. Nous sommes en effet habitués, sans les assimiler une fois pour toutes, aux leçons de l´histoire générale des […]

Lire la suite...

«KATEB YACINE, L’HOMME LIBRE» DE OMAR MOKHTAR CHAÂLAL

11 août 2011

Commentaires fermés

«KATEB YACINE, L’HOMME LIBRE» DE OMAR MOKHTAR CHAÂLAL

LE TEMPS DE LIRE «KATEB YACINE, L’HOMME LIBRE» DE OMAR MOKHTAR CHAÂLAL Pour une Algérie des Ancêtres Mercredi 29 Décembre 2004 Par Kaddour M´HAMSADJI Si l’oeuvre de Kateb Yacine a toujours posé un problème d’accessibilité, c’est parce qu’elle ne parle pas de «si jolis moutons en Algérie». Omar Mokhtar Chââlal nous le rappelle justement dans […]

Lire la suite...

LE TEMPS DE LIRE LES PORTEURS D’ESPOIR DE JACQUES CHARBY Ils sont l’honneur du peuple français Mercredi 05 Janvier 2005 Par Kaddour M´HAMSADJI Ils sont l’honneur du peuple français Aux côtés des Algériens en guerre, les membres des réseaux de soutien dits «Jeanson» et «Curiel» se sont engagés dans des actions clandestines. Le temps semble avoir pris assez son temps et l´histoire ses ambitions de vérité pour que des esprits justes et libres – ceux de l´autre rive de la Méditerranée -( puissent maintenant, comme dans le passé, exercer leur ferme volonté d´accomplir un travail (ou mieux un devoir) de mémoire très utile à tous. Ils ont à dire «la guerre d´Algérie» et à se dire avec la même modestie, la même pudeur, le même courage qu´il a fallu à ceux qui, comme Francis Jeanson, ont dénoncé «la guerre de reconquête coloniale» menée de 1954 à 1962 par les gouvernants français successifs et ont parlé «dès le début de l´insurrection algérienne «d´une guerre anachronique perdue d´avance»». C´est la sincérité de ce choix, la fidélité coûte que coûte à la cause juste, que Jacques Charby tente de restituer à ses lecteurs à travers des témoignages saisissants réunis sous le titre Les Porteurs d´espoir (*), – et non sans apprécier «le travail considérable de Hervé Hamon et Patrick Rotman pour leur ouvrage pionnier Les Porteurs de valises (1979). Mais pour mieux cerner le but de l´ouvrage, un mot sur l´auteur est indispensable. Jacques Charby est né en 1929 à Paris. Son père, membre du Parti communiste duquel il démissionne en 1924, était typographe, sa mère enseignante. La guerre de 39-45, «se déroule avec des épreuves familiales affreuses, dont le suicide de la mère de Jacques pour échapper à la Gestapo». Après un court passage dans les Jeunesses socialistes, Jacques Charby est très attiré par le théâtre. Il se marie en 1953 avec Aline Bouveret, une étudiante du grand ami de l´Algérie, le professeur André Mandouze, et il se passionne bientôt pour «les événements» qui ensanglantent l´Algérie. Son engagement pour l´indépendance de l´Algérie le fait rejoindre le réseau de «Vincent» (celui-ci n´est autre que Francis Jeanson lui-même). Jacques Charby activera sous le nom de «François» et dira comment, en 1958, il s´est retrouvé dans un réseau de soutien au Front de libération nationale algérien. «J´ai appris, confie-t-il, à estimer ces intellos qui ne se contentent pas de discourir. Tout de suite, j´ai été pris dans la bourrasque : notre journal, non autorisé bien entendu (Vérités pour…), le transport des militants algériens, les transferts d´argent, les refuges, les voitures, les diverses liaisons et, surtout, le recrutement. Je n´étais pas clandestin, je continuais d´exercer mon métier de comédien, ce qui était pratique, justement, pour recruter. Bien entendu, je ne m´adressais pas à n´importe qui mais, généralement, je n´avais pas trop de peine à convaincre mes camarades. Après d´indispensables précautions (je «tournais autour du pot»), je me dévoilais, et je dois dire qu´alors je n´y allais pas par quatre chemins : 1) être pour la paix sans agir n´a pas de sens ; 2) la seule source de paix en Algérie est l´indépendance, elle ne peut être arrachée que par la lutte menée exclusivement par le FLN ; 3) ne pas aider le FLN, c´est refuser la paix et l´indépendance. C´est ainsi que bon nombre de comédiennes, de comédiens, de cinéastes – recrutés par moi et par d´autres – nous ont rejoints pour diverses tâches [...] A mesure que la répression policière s´étendait, nous étions de plus en plus sollicités par nos camarades algériens (de jour comme de nuit). La sécurité des Algériens et la nôtre, et l´acheminement de l´argent étaient les priorités.» Le livre de Charby présente des témoignages d´une grande authenticité (dont celui de Francis Jeanson) qui permettent de comprendre pourquoi et comment et de savoir dans quelles conditions se sont créés d´abord en France, puis en Belgique et en Suisse, les réseaux de soutien au FLN pendant la guerre d´Algérie. () Les Porteurs d´espoir de Jacques Charby Chihab Éditions, Alger, 2004, 300 p.

11 août 2011

Commentaires fermés

LE TEMPS DE LIRE LES PORTEURS D’ESPOIR DE JACQUES CHARBY Ils sont l’honneur du peuple français Mercredi 05 Janvier 2005 Par Kaddour M´HAMSADJI Ils sont l’honneur du peuple français  Aux côtés des Algériens en guerre, les membres des réseaux de soutien dits «Jeanson» et «Curiel» se sont engagés dans des actions clandestines.  Le temps semble avoir pris assez son temps et l´histoire ses ambitions de vérité pour que des esprits justes et libres – ceux de l´autre rive de la Méditerranée -( puissent maintenant, comme dans le passé, exercer leur ferme volonté d´accomplir un travail (ou mieux un devoir) de mémoire très utile à tous. Ils ont à dire «la guerre d´Algérie» et à se dire avec la même modestie, la même pudeur, le même courage qu´il a fallu à ceux qui, comme Francis Jeanson, ont dénoncé «la guerre de reconquête coloniale» menée de 1954 à 1962 par les gouvernants français successifs et ont parlé «dès le début de l´insurrection algérienne «d´une guerre anachronique perdue d´avance»». C´est la sincérité de ce choix, la fidélité coûte que coûte à la cause juste, que Jacques Charby tente de restituer à ses lecteurs à travers des témoignages saisissants réunis sous le titre Les Porteurs d´espoir (*), – et non sans apprécier «le travail considérable de Hervé Hamon et Patrick Rotman pour leur ouvrage pionnier Les Porteurs de valises (1979). Mais pour mieux cerner le but de l´ouvrage, un mot sur l´auteur est indispensable. Jacques Charby est né en 1929 à Paris. Son père, membre du Parti communiste duquel il démissionne en 1924, était typographe, sa mère enseignante. La guerre de 39-45, «se déroule avec des épreuves familiales affreuses, dont le suicide de la mère de Jacques pour échapper à la Gestapo». Après un court passage dans les Jeunesses socialistes, Jacques Charby est très attiré par le théâtre. Il se marie en 1953 avec Aline Bouveret, une étudiante du grand ami de l´Algérie, le professeur André Mandouze, et il se passionne bientôt pour «les événements» qui ensanglantent l´Algérie. Son engagement pour l´indépendance de l´Algérie le fait rejoindre le réseau de «Vincent» (celui-ci n´est autre que Francis Jeanson lui-même). Jacques Charby activera sous le nom de «François» et dira comment, en 1958, il s´est retrouvé dans un réseau de soutien au Front de libération nationale algérien. «J´ai appris, confie-t-il, à estimer ces intellos qui ne se contentent pas de discourir. Tout de suite, j´ai été pris dans la bourrasque : notre journal, non autorisé bien entendu (Vérités pour…), le transport des militants algériens, les transferts d´argent, les refuges, les voitures, les diverses liaisons et, surtout, le recrutement. Je n´étais pas clandestin, je continuais d´exercer mon métier de comédien, ce qui était pratique, justement, pour recruter. Bien entendu, je ne m´adressais pas à n´importe qui mais, généralement, je n´avais pas trop de peine à convaincre mes camarades. Après d´indispensables précautions (je «tournais autour du pot»), je me dévoilais, et je dois dire qu´alors je n´y allais pas par quatre chemins : 1) être pour la paix sans agir n´a pas de sens ; 2) la seule source de paix en Algérie est l´indépendance, elle ne peut être arrachée que par la lutte menée exclusivement par le FLN ; 3) ne pas aider le FLN, c´est refuser la paix et l´indépendance. C´est ainsi que bon nombre de comédiennes, de comédiens, de cinéastes – recrutés par moi et par d´autres – nous ont rejoints pour diverses tâches [...] A mesure que la répression policière s´étendait, nous étions de plus en plus sollicités par nos camarades algériens (de jour comme de nuit). La sécurité des Algériens et la nôtre, et l´acheminement de l´argent étaient les priorités.» Le livre de Charby présente des témoignages d´une grande authenticité (dont celui de Francis Jeanson) qui permettent de comprendre pourquoi et comment et de savoir dans quelles conditions se sont créés d´abord en France, puis en Belgique et en Suisse, les réseaux de soutien au FLN pendant la guerre d´Algérie. () Les Porteurs d´espoir de Jacques Charby Chihab Éditions, Alger, 2004, 300 p.

LE TEMPS DE LIRE LES PORTEURS D’ESPOIR DE JACQUES CHARBY Ils sont l’honneur du peuple français Mercredi 05 Janvier 2005 Par Kaddour M´HAMSADJI Aux côtés des Algériens en guerre, les membres des réseaux de soutien dits «Jeanson» et «Curiel» se sont engagés dans des actions clandestines. Le temps semble avoir pris assez son temps et […]

Lire la suite...

DICTIONNAIRE DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE DE ACHOUR CHEURFI

11 août 2011

Commentaires fermés

DICTIONNAIRE DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE DE ACHOUR CHEURFI

LE TEMPS DE LIRE DICTIONNAIRE DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE DE ACHOUR CHEURFI Pour un esprit de recherche Mercredi 12 Janvier 2005 Par Kaddour M´HAMSADJI Toute édification nationale implique la reconstitution, la valorisation et la connaissance du patrimoine national et son double humanisme, classique et moderne. Cette évidence, pourtant partagée par tous, souffre d´une grave «paresse» […]

Lire la suite...

GUETTAÂ OUARMI DE SAÏD HILMI

11 août 2011

Commentaires fermés

          LE TEMPS DE LIREGUETTAÂ OUARMI DE SAÏD HILMI N’est pas «Tnah» qui veut ! Par Kaddour M´HAMSADJI – Mercredi 19 Janvier 2005 À prendre le temps de voir et d’écouter une pièce de théâtre comme celle-là, mes amis, c’est un temps de lire assaisonné à la raison en étincelles.

Lire la suite...

Protégé : La crise, la Bourse… et le Pentagone affaiblissent Obama par Pierre Morville

11 août 2011

Commentaires fermés

Il n’y pas d’extrait, car cet article est protégé.

Lire la suite...

Du boulimique se fait le politique par Omar Chaalal*

11 août 2011

Commentaires fermés

Du boulimique se fait le politique par Omar Chaalal*                  Le célèbre moraliste La Bruyère reconnaît l’homme d’esprit du sot en regardant tout simplement leurs allures et leurs démarches. Chez nous, l’homme d’esprit admet que la mémoire qui sauvegarde l’éducation dans nos écoles est défaillante. Passant près d’une école, il remarqua que les allures et […]

Lire la suite...

TÂRÎKH AL-DJAZÂIR FÎ L-QADÎM WA L-HADÎTH DE MOUBAREK BEN MOHAMMED EL MILI

11 août 2011

Commentaires fermés

TÂRÎKH AL-DJAZÂIR FÎ L-QADÎM WA L-HADÎTH DE MOUBAREK BEN MOHAMMED EL MILI

LE TEMPS DE LIRE TÂRÎKH AL-DJAZÂIR FÎ L-QADÎM WA L-HADÎTH DE MOUBAREK BEN MOHAMMED EL MILI L’Histoire de l’Histoire Mercredi 26 Janvier 2005 Par Kaddour M´HAMSADJI Nous sommes seuls à savoir ce que nous sommes et pourquoi nous sommes. Tel est sans doute souvent exprimé un des sursauts de fierté par lequel l´Algérien fait face […]

Lire la suite...

La pomme de Newton, une pastèque algérienne par Mourad Merzagui

11 août 2011

Commentaires fermés

             Au nouveau bachelier qui a obtenu une moyenne générale de 17,18 (20 en Maths, 19 en physique, 17 en sciences…) très affligé par un 07/20 en philosophie (note qu’il récusait avec amertume d’autant plus qu’à un éventuel recours l’académie lui a opposé un niet), j’indiquai qu’Albert Einstein recalé à des tests d’entrée à l’université […]

Lire la suite...

Libye – Otan : échec consommé de la coalition ! Il faut faire cesser les bombardements de civils ! par Djerrad Amar

11 août 2011

Commentaires fermés

                  Que reste-t-il à faire après avoir épuisé tous les moyens funestes pour faire tomber un homme que soutient l’écrasante majorité de son peuple ? Au moins 5 millions et demi dont 2 millions ont été armés, pour un pays de 7 millions d’habitants – (observons les manifestations récentes, les plus remarquables : Tripoli le […]

Lire la suite...

Une rencontre avec la romancière française Sylvie Barbaroux: « La femme arabe est comme ma mère ! » par Rachid Filali*

11 août 2011

Commentaires fermés

                        Sylvie Barbaroux, romancière française, a écrit plusieurs livres, principalement sur ses voyages dans de nombreux pays arabes dont l’Egypte, l’Algérie, la Libye, la Tunisie et d’autres pays arabes. Dans cette interview, nous essayons de se rapprocher de son expérience dans le domaine de l’écriture romanesque et connaître les raisons derrière la passion de cet […]

Lire la suite...

Assistance et assistanat par Hamiani Mohammed Toufik

11 août 2011

Commentaires fermés

                 Priorité du nouveau gouvernement, la lutte contre le chômage est un sujet passionnant: depuis vingt ans, les idées n’ont pas manqué aux responsables politiques, et pourtant, rien n’y a fait. Pourtant, il n’est pas interdit de continuer à proposer des solutions : plus sociales ou plus libérales, toutes les propositions sont bonnes à prendre.

Lire la suite...

«L’EXPLOSION DE LA COMMUNICATION» PAR PH. BRETON ET S.PROULX

11 août 2011

Commentaires fermés

LE TEMPS DE LIRE «L’EXPLOSION DE LA COMMUNICATION» PAR PH. BRETON ET S.PROULX Quel avenir pour la communication ? Mercredi 19 Mars 2003 Par Kaddour M´HAMSADJI Tant que les idées mises en mouvement ne sont pas enrichies d’une confrontation exigeante avec celles des autres, que valent-elles?

Lire la suite...

Hadadi Kaddour et les Saltimbanques par Akram Belkaid: Paris

11 août 2011

Commentaires fermés

         Y a eu Renaud avant lui, y’a eu Antoine qui l’a précédé. Ils ont été récupérés, lavés et recyclés. La société les a matés et ils ont fini par s’agenouiller. Espérons pour lui que ça ne lui arrivera jamais, qu’ils ne l’auront pas et qu’il tirera le premier.

Lire la suite...

Sale temps paysan ! par Slemnia Bendaoud

11 août 2011

Commentaires fermés

Sale temps paysan ! par Slemnia Bendaoud              En milieu rural, l’âne, le coq et le chien occupent une place de choix et des fonctions plutôt stratégiques au sein de la ferme. Le premier

Lire la suite...

L’Algérie est aussi et surtout… africaine par Kamal Guerroua

11 août 2011

Commentaires fermés

              «Il faut un recto à la feuille sinon le verso n’a pas de sens, il faut un avers à la pièce sinon le revers n’a pas de sens, il faut une nuit au jour sinon…» Michel Onfray, philosophe français

Lire la suite...

L’expectative, ce désespérant mouroir par Farouk Zahi

11 août 2011

Commentaires fermés

              L’attente, est cette posture mortifère qui ronge peu à peu, le tissu social patiemment élaboré. Constitué en dépit de la longue nuit coloniale, il a su vaincre la désalphabétisation et l’acculturation par l’honneur et la dignité. Solidaire, il a résisté à la désintégration ethnique, convictionnelle et morale.

Lire la suite...
1...34567

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...