RSS

LUNES IMPAIRES DE CHAWKI AMARI -Les folles images d’un coup de lune

11 août 2011

1.LECTURE

 

 

 

LE TEMPS DE LIRE
LUNES IMPAIRES DE CHAWKI AMARI
Les folles images d’un coup de lune


Les folles images d’un coup de lune

 

Par

Un soleil féroce n’est en rien comparable, en efficacité d’étourdir, à la douce clarté que l’on observe au ciel.

Dans toute lecture d´une oeuvre, il y a une conduite de qualité. Comment être en lisant les «Textes, chroniques et nouvelles d´aujourd´hui» réunis sous le titre Lunes impaires de Chawki Amari (*)? Il y a quelque chose de littérairement fort intéressant mais qui incite justement à une raisonnable vigilance si l´on s´attarde sur le caractère de jeu intellectuel développé au carrefour de la sociologie, de la philosophie, de la politique et… de la géologie.
Géologue formé en terre d´Algérie, chroniqueur au regard aigu du critique, dessinateur au trait sec comme un muscle exacerbé, l´auteur ramasse mille et un cailloux de son pays et les lance jusqu´au ciel. Ces cailloux sont autant d´idées enveloppées d´absurde et d´invraisemblance pour permettre à l´écrivain de dire en toute liberté ce qu´il pense de «l´Algérie et des Algériens».
A-t-il tort, a-t-il raison?
Comment calmer cette force qui n´accepte aucune illusion, qui ferait d´une illusion une vérité vraie et qui finalement elle-même apparaît comme une pierre (mais peut-être douce comme une pomme offerte à l´ami), une pierre dure pareille à la réalité de tous les jours dans notre pays?
C´est que l´écriture de Chawki Amari est proche du verbe du troubadour, le troubadour – au sens de «tarab ed-dour», du «joueur de l´instrument rond», le bendair -, le meddah d´hier, de l´Algérie de nos ancêtres, allant dans les marchés hebdomadaires de nos villages et s´adressant au chaâb pour l´instruire, – et s´instruire auprès de lui. Les textes réunis sous le titre Les lunes impaires portent sur un sujet à la fois simple et grave et traité pour prouver quelque vérité morale, sociale et politique. Le style est allègre, le ton rapide et moqueur, les personnages (aux noms très inattendus, certains très connus, d´autres «traficotés») sont souvent des marionnettes et pleins de fantaisie, leur langage est truculent et émaillé de calembours. Il y a beaucoup de hardiesse dans le jugement de la société et de ses dirigeants parmi les plus célèbres : l´Algérie et les Algériens sont présents à chaque page.
On assiste alors à des cascades de situations absurdes et, de ce fait, souvent tragi-comiques. Parfois ici et là un petit souffle, un peu de fraîcheur, un peu de poésie.
On peut lire alors ces «Textes,…», et essayer de comprendre les allusions et les paraboles auxquelles a recouru Chawki Amari pour exprimer le fond de sa pensée spécialement face aux «Dix jours qui n´ébranlèrent pas l´Algérie», pour illustrer par des définitions «Les Lunes impaires du Ramadhan» ou pour faire le récit imaginaire des «Légendes et nouvelles des temps anciens»…
On pourrait peut-être reprocher à l´auteur de s´être laissé submergé par sa passion de tourner tout en dérision, de n´avoir pas été jusqu´au bout de sa pensée et surtout de n´avoir rien approfondi, de n´avoir proposé aucun remède aux maux auxquels il s´est attaqué et qu´il a tenté pourtant de décrire avec précision, témérité et respect.
Mais, qui ne sait que le genre littéraire choisi ici par Chawki Amari est difficile et que la sincérité dominante d´un texte caractérise toujours la bonne santé d´une littérature nationale? En tout cas, Les Lunes impaires sont d´un écrivain dont la verve et l´imagination créatrice aident le lecteur à découvrir des vérités surprenantes.

(*) LUNES IMPAIRES de Chawki AMARI
Chihab éditions, Alger, 2004, 233 p.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...