RSS

LK’Emir abdelkader ;l’homme qui inspira le respect de ses ennemis .

10 août 2011

Histoire

L’ Emir Abdelkader fut l’un des plus grands hommes d’état dans l’histoire de l’Algérie contemporaine. Il est le fondateur de l’Etat algérien moderne et le leader de sa résistance contre le colonialisme français entre 1832 et 1847. Il fut également l’un des plus grands hommes du soufisme, de la poésie et de la théologie et par dessus tout, il fut un apôtre de la paix et de la fraternité entre les différentes races et religions.

Ce qui lui valut de nombreuses amitiés et l’admiration des plus grands hommes politiques dans le monde. Abdelkader Mohieddine ibn Mustafa, connu sous le nom de l’Emir Abdelkader al Jazaïri naquit le vendredi 23 rajab de l’an 1222 hégirien /correspondant à l’année 1807 au village de El Guet’na, situé sur Oued el Hammam , à l’ouest de Mascara. Aprés avoir été élu Emir, Abdelkader constitua une armée institutionnelle qui s’adapta rapidement aux conditions qui prévalaient et put ainsi remporter plusieurs victoires militaires dont la plus importante fut la bataille de Maktâa qui avait valu au général Trezel et au gouverneur général d’Orléans d’être relevés de leurs fonctions. Sur le plan politique, il arracha à l’ennemi la reconnaissance de son autorité et l’obligea à traiter avec lui en position de souveraineté. Cela ressort des deux traités celui de Desmichels conclu le 26 février 1834 et celui de la Tafna le 30 mai 1837. L’une des positions humanitaires à mettre à l’actif de l’Emir fut son opposition à la discorde sectaire qui eut lieu entre chrétiens et musulmans de Syrie en 1860. L’Emir devint une personnalité internationale, suscitant le respect et la considération en tous lieux et il fut même invité à l’inauguration du Canal de Suez en 1869. Il mourut le 26 mai 1886 à Doumer, dans la banlieue de Damas à l’âge de 76 ans. Il fut enterré à proximité du tombeau de Cheikh Mohieddine ibn Arabi al Andaloussi . Sa dépouille fut transférée à Alger en 1966. Parmi ses oeuvres nous citerons Dhikra al ‘akel wa tanbih al ghafel ( Rappel au sage et mise en garde de l’inconscient). Al miqradh al hadd li gat’i lisane mountakidh din al islam bil batel wal il’had (les tenailles acérées pour trancher la langue de celui qui porte atteinte à la religion islamique par le mensonge et l’athéisme). Moudhakirat al amir Abdelkader (Mémoires de l’Emir Abdelkader). Al mawakef fi al-tasawif wal wa’d wal irchad (Les positions en matière de soufisme, de sermon et d’orientation). La personnalité de l’Émir a séduit et parfois conquis Ses propres adversaires. Le maréchal Bugeaud qui le combattit pendant des années, promoteur de la politique de la terre brûlée afin de réduire la lutte du peuple Algérien dirigée par l’Émir Abd el-Kader disait de lui : «c’est un homme de génie», «c’est une espèce de prophète », «c’est l’espérance de tous les musulmans fervent». Lors de sa première rencontre avec Abd el-Kader, il le décrit comme suit : «Il est pâle et ressemble assez au portrait qu’on a donné de Jésus Christ». Ses écrits, son expérience, sont des témoignages vivant de la fidélité et de la continuité de cette voie soufie Mohammadienne. La voie du milieu où le temporel et le spirituel se fondent l’un dans l’autre et d’où émerge l’Homme, le serviteur parfait, al insân al kâmil. L’homme qui appela au djihad contre l’agression étrangère, c’est aussi celui-là même qui sut chanter l’amour; et l’amour proclamé par l’émir c’est l’amour de Dieu, l’amour du prochain, l’amour de la vie, l’amour de l’humanité mais aussi l’amour paternel et l’amour sentimental. N’écrit-il pas ces vers qui rappellent le mystique Ibn Arabi. «Je professe la religion de l’amour Et quelque direction que prenne ma monture L’amour est ma religion et ma foi.» Anis M. T.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...