RSS

L’inquiétante violence à Oran

7 août 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

L’inquiétante violence à Oran dans Contributions chemin_16 Dimanche 7 Août 2011

Pole&mic

Par B. Nadir

L’inquiétante violence à Oran

C’est devenu un rituel à Oran durant ce mois sacré où la flambée des prix des produits de grande consommation rime avec délinquance juvénile et violence. Cette fois-ci, la violence et les agressions en plein jour se sont illustrées un «peu» trop tôt. On compte déjà des meurtres et plus d’une centaine d’agressions et on ne parle là des vols.

Plus grave, on parle d’une bande de malfaiteurs, qui agit presque comme un groupe de mafia et qui tend des guets apens aux alentours du quartier du Derb, jouxtant le centre-ville. Et pourtant, nos officiels nous ont promis un Ramadhan «pas cher» et «sécurisé». Ce qui n’est pas le cas à Oran où les gens sont comme traumatisés que ce soit tôt le matin pour se rendre à leur travail ou vers la fin de journée. Tout laisse croire que les agresseurs profitent de la baisse de vigilance et des failles dans la sécurité dans la ville. Et pourtant, on nous avait assuré que le centre-ville et des points sensibles seraient sous surveillance à distance via des caméras. Ce n’est pas le premier Ramadhan «violent», il est comme tous les autres où la lutte contre cette violence n’est lancée effectivement qu’après que la mort frappe. A Oran, on sent un certain relâchement et surtout un «laxisme» où des vendeurs à la sauvette se sont installés aux quatre coins du centre-ville pour proposer des figues de barbarie  sans qu’ils soient inquiétés. De telles images «motivent» les jeunes de passer à l’autre stade de la violence. La police devra redoubler d’efforts pour éradiquer ces phénomènes de violence dans les quartiers et un travail de sensibilisation est plus qu’indispensable. L’heure est grave à Oran, car cette violence est inquiétante à plus d’un titre. Peut-être qu’il faudrait faire appel à des spécialistes pour faire face à cette violence. Disposant d’un important capital expérience acquis lors de la lutte contre le terrorisme, la police devra revoir son dispositif de combat contre cette violence juvénile.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...