RSS

«Artila» par El-Guellil

7 août 2011

Contributions

«Artila»

par El-Guellil

       Qui, aujourd’hui, fait les beaux jours des entreprises privées ? L’ex cadre du secteur public. Qui, aujourd’hui a créé une entreprise performante ? L’ex cadre du secteur public. D’où vient le personnel des bureaux d’étude étrangers qui est envoyé en mission pour travailler chez nous ? L’ex-chez eux. Des ex cadres du secteur public.

On est donc en droit de se demander, pourquoi ces mêmes cadres n’ont pas réussi à sauver l’entreprise publique du « coulage » ? C’est tout simplement parce que la faillite était programmée. C’est parce que tout l’environnement de l’entreprise publique était vicié. Khatina l’Economie, mais le dernier des épiciers vous dira que la charika ouatania était créée bach tcouli. A la tête était d’abord installé un « rienavoiravecledomaine » ancien mouchahed applaudissant tous les discours. Il s’attelait, pour durer dans le poste, à marginaliser les compétences. Les cadres. A recruter, recruter belkilou, sans organigramme. Le seul critère de recrutement étant « oui sidi ». Des bras pour casser l’entreprise. On était plus nombreux dans l’administration que dans la production. Des appariteurs avaient plus de considération que des ingénieurs. Ils avaient une prime de production aussi importante que celui qui était dans le four. Les frais de téléphone et les frais de missions étaient le gros des frais d’exploitation. Chaque secrétaire avait son chauffeur… elles étaient belles… elles passaient leur temps à planifier les jours fériés et les jours fait-rien. On se souciait plus quand il manquait la pièce détachée pour le parc véhicule que pour la machine de production qui pouvait rester des mois et des mois à l’arrêt, malgré les rapports des cadres, qu’on poussait ainsi à la porte.           Aujourd’hui, ces mêmes mouchahidine sont toujours en tête, ils vont en mission à l’étranger pour recruter des cadres. Drôle de rtila.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...