RSS

113.Hommes et femmes au destin prodigieux (113e partie) Par K. Noubi

3 août 2011

1.Extraits, K. Noubi

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Hommes et femmes au destin prodigieux (113e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 112e partie : Frida rencontre Diego Rivera. Comme la première fois, quand elle l’a vu, il est sur un échafaudage, en train de peindre une fresque. Le courant passe aussitôt entre eux.

Ils se revoient et sympathisent très vite. Frida lui montre ses peintures. Il s’extasie.
— C’est toi qui as peint cela ?
— Tu en doutes ? répond-elle, irritée par la question.
Il la regarde et sourit.
— Non, dit-il
— Alors, ne me pose plus ce genre de question !
Il la regarde, surpris par le ton. Il la croyait timide mais il découvre une femme de caractère et cela ne lui déplaît pas. Des femmes, il en a connu, il s’est même marié une fois, mais des femmes comme Frida, il en a rarement vu !
Ils se plaisent, ils sortent ensemble, il se montre entreprenant et Frida devient la maîtresse de celui qu’elle appelle «le gros».
Un dimanche matin, il se présente à la maison de Coyoacan. C’est Guillermo, le père de Frida qui lui ouvre. Il reconnaît le peintre, dont les journaux parlent si souvent, et s’étonne de le voir chez lui.
— Vous êtes le père de Frida ? demande Diego
— Oui, dit Guillermo. Que lui voulez-vous ?
— Je sors avec votre fille…
Guillermo ne s’attendait pas à cette déclaration. Mais la suite de ce que lui dira Diego va le surprendre encore plus.
— Je viens demander sa main !
Guillermo fronce les sourcils puis éclate de rire.
— Vous voulez épouser Frida ?
— Oui, dit Diego, vous vous y opposez ?
— Non. Frida est une fille très intelligente mais c’est un démon caché !
Le peintre sourit.
— Je sais ?
Nouvel étonnement de Guillermo.
— Vous tenez quand même à l’épouser ?
— Oui !
— Bien, dit Guillermo, si elle le veut aussi, je n’y vois aucun inconvénient… Mais je vous aurais averti !
Frida accepte la demande et le mariage est fixé. Guillermo ricane.
— Tu es sûre de ce que tu fais ? demande-t-il à sa fille
— Oui, répond la jeune femme
Il se met à ricaner :
— Alors, l’éléphant va épouser la colombe… Ainsi donc, tu vas renoncer à ta liberté ?
Elle se renfrogne.
— Ma liberté ? dit la jeune femme. Je n’y renoncerai jamais ! Tu peux tout me demander mais ma liberté, je ne te l’accorderai jamais ! (A suivre…)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...