RSS

112.Hommes et femmes au destin prodigieux (112e partie) Par K. Noubi

3 août 2011

1.Extraits, K. Noubi

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Hommes et femmes au destin prodigieux (112e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 111e partie : Frida rencontre à une réunion du parti communiste, auquel elle vient d’adhérer, Diego Rivera.

Elle le retrouve, juché sur un échafaudage, en train de peindre une fresque révolutionnaire. Comme lorsqu’elle avait 15 ans, elle se perd dans la contemplation de l’homme, un mastodonte disgracieux, mais un homme très séduisant.
Se sentant épié, Diego se retourne. Elle lui sourit. Elle n’a plus 15 ans et surtout, elle n’est plus une petite oie blanche.
— Bonjour ! dit-elle.
Il la regarde encore.
— Bonjour, grogne-t-il
Il la regarde avec curiosité, s’arrêtant de peindre.
— Il me semble t’avoir déjà vue, dit-il, mais où ?
Elle a envie de lui dire : il y a sept ans, mais elle a peur qu’il n’ait gardé aucun souvenir de cette première rencontre.
— Au parti, dit-elle
— Au parti ? Tu es membre du parti ?
— Oui, dit-elle
— Je ne te connais pas !
— Cela ne fait pas longtemps que j’y suis…
Et elle ajoute :
— Je suis une amie de Antonio Mella et de Tina Modotti…
Diego sourit.
— Je les connais, ceux-là sont de bons militants !
Il fait le geste de retourner à ses pinceaux et à sa palette.
— Moi aussi, je fais de la peinture, dit la jeune femme, timidement.
Diego se retourne de nouveau vers elle.
— Ah… Des paysages ?
— Oui, des portraits aussi…
— Tu as déjà exposé ?
— Oui, mais des expos sans importance
Elle fait un mouvement. Il remarque sa claudication.
— Qu’est-ce que tu as ?
— Un accident, dit-elle, je suis restée plusieurs mois au lit… C’est durant ma maladie que je me suis mise à la peinture.
Diego la regarde de ses yeux globuleux. Ce petit bout de femme l’intéresse brusquement. Il ne manque pas de femmes et des plus jolies, mais cette petite estropiée, semble exercer sur lui de la fascination. Elle fait le geste de partir.
— Où vas-tu ? demande-t-il
— Je rentre.
— Attends, je finis le morceau que j’ai commencé et je t’accompagne, tu me parleras de ta peinture… (A suivre…)

http://www.infosoir.com/edit.php?id=130272

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...