RSS

Moins que rien par El-Guellil

30 juillet 2011

Contributions

C’est bientôt sidna ramadane. Et des ramadans, il en a passés, des frais et des très chauds. Des frais, il y en a eu à tous les coups quelle que soit la saison. Des saisons, il en a vu passer. Du passé, c’est tout ce qui lui reste pour parler de ce présent qui ne lui a fait aucun présent. «Présent, oui monsieur, c’est moi le retraité», répond-il au guichetier qui l’appelle.



- C’est à quel sujet, yal hadj ?

Déjà il n’aimait pas qu’on l’affuble de ce titre de hadj, qui dépend d’un tirage au sort, d’où sortent les heureux élus d’une omra offerte par la société qui a plus employé de syndicalistes que d’employés, mais bon. Le guichetier, ce pauvre bougre préposé au sale boulot, n’a rien à voir dans tout cela, se dit-il sage, retraité qu’il est.

- C’est au sujet du verbe, mon fils. Le verbe virer. Est-ce que la pension des virés a été virée y oueldi.

- Manich oueldek, yal hadj, bouya ne fera jamais la chaîne. Et votre pension n’a pas encore été virée.

Penaud, il s’en retourne chez lui, chez les bouches dégoûtées qui attendent la pension.

Le lendemain, pareil, même chaîne, sans chène il se fond dans cette foule qui se déchaîne, dès l’ouverture de la poste. Là, il est certain que la pension est là. Bla chaik, il remet son chèque. Un tour, deux tours, quelques vautours et puis s’en vont, des entourloupettes et puis vint son tour.

- Goulnalkoum, il n’y a pas d’espèces…

Aucune espèce dans ce bled n’encaisse en espèces. La seule espèce qui a le droit d’utiliser un chèque sans avoir en contrepartie de l’espèce, c’est l’espèce retraitée. Il pensait qu’il était le seul à être dans cette situation, oh que non, tous les retraités sont dans son cas. Tous ceux qui ont fait le bonheur de leur boîte pendant des ans sont considérés comme des retraités des boîtes… de nuit comme de jour, jusqu’à la fin de leur vie. Eddènia bent el mekki tantôt elle fait rire, tantôt, t’bekki.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...