RSS

Le «net» démenti

30 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Le «net» démenti dans Contributions chemin_16 Samedi 30 Juillet 2011

Pole&mic

Par B. Nadir

Le «net» démenti

Il n’a pas cessé depuis qu’il a été intronisé à la tête du ministère de la Santé de laisser croire qu’il n’y aurait pas de pénurie. Jamais et au «grand» jamais, le ministre Ould Abbès n’a osé affronter la réalité du terrain et de trouver des solutions aux

différentes pénuries de médicament, qui commencent à faire douter le citoyen quant à la volonté de l’Etat de réguler ce marché «juteux». Le ministère a toujours endossé les problèmes de pénurie sur le dos des importateurs. Mais cela dure et son «alibi» ne tient plus la route, car le problème perdure et prend de l’ampleur. A Oran, les malades porteurs du VIH/SIDA ont observé  un rassemblement de protestation face à l’observatoire régional de la santé, dénonçant la énième rupture des antirétroviraux, qui perdure cette fois-ci depuis plusieurs semaines. Et pourtant, le SIDA reste une maladie honteuse que l’on cache. Ils ont osé casser ce mur de la honte, en remettant en cause la «politique» du médicament en Algérie. Tout récemment, les malades du cancer ont dénoncé la pénurie et le remplacement des médicaments par des «génériques». Et ce n’est pas tout, le citoyen commence à ressentir cette pénurie puisque les contraceptifs sont devenus très rares. Le ministre ne dit pas mot et ne rassure pas le citoyen. Et supposons que le ministre dise «vrai», l’Etat est alors défaillant car ne pouvant rien faire face au diktat des opérateurs privés. Et dans ce cas-là, pourquoi le ministère n’a pas chargé SAIDAL ou un autre organisme et/ou société publique à importer les médicaments «rares » et  autres tant recherchés par les professionnels et les consommateurs. On se demande pourquoi le ministère n’a pas été ferme avec les importateurs en les menaçant de leur retirer les licences d’importation à moins qu’il y ait anguille sous roche. Les opérateurs démentent, à chaque fois, les propos du ministre. Ce qui est sûr, nous souffrons de pénuries. Ce qui est aussi sûr, la politique de Ould Abbès est un échec.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...