RSS

Cherche désespérément…. «el lime» !!!

30 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Cherche désespérément….  «el lime» !!! dans Contributions chemin_16 Samedi 30 Juillet 2011

Sra…ma…sra

Par Sayah

Cherche désespérément….  «el lime» !!!

«El lime» se fait rare. Jaune ou vert, il est recherché par tout le monde. Adulé comme un bébé chéri, il s’est fait aussi rare que la datte Deglet en nour.

Elle, on le sait déjà, elle sert à d’autres palais, d’autres tables, plus vernis, plus aisées et plus remplies. El lime, servant à donner une saveur plus raffinée à notre soupe nationale, a décidé de quitter momentanément les lieux et d’aller se rapetisser dans des hangars et des réfrigérateurs énormes d’où il ne pointera le nez que le premier jour d’un mois béni, sacré et onéreux. El lime, se faisant vendre, en ce Châabane à raison de 100 dinars le kilo, n’a pas tenu le coup et a piqué une crise identitaire qui l’a sommé à se faire rare pour se faire acquitter à sa juste valeur. Une valeur réservée seulement aux nantis et aux bourses pleines. Car, quoiqu’on dise, el lime n’est pas n’importe quel légume ou quel aliment. Même sa peau est utilisée, chez nos ménagères, à ornementer leurs gâteaux d’un arome spécial, succulent et ravivant la langue. El lime n’est pas un simple ajout que l’on sert pour raffiner le plat, le mets ou le gâteau. Il est cet ornement qui donne la sensation d’avoir atteint la saveur attendue chez le gourmet, la cuisinière et le dégustateur. El lime se fait en jus, en salade et en sève sur une maakouda terriblement appétissante. El lime, donc, connaissant ses parfaits attributs, se donne de l’importance et se cache pour mieux se faire désirer. Les vendeurs, musulmans que nous sommes, très portés sur l’honnêteté et la droiture, le cachant et le stockant pour mieux le revaloriser en ce mois de piété et de Rahma. Certes, nous aimons nous enrichir sur le dos de ces millions de pauvres qui se mettront en quatre pour l’acheter au prix offrant mais il n’empêche que chez nous autres Musulmans, notre vrai bonheur consiste à penser à notre table de Ramadhan avant celle des autres. N’est-ce pas, messieurs les mandataires???

medhayas@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...