RSS

07.Une bouteille au désert (7e partie et fin)

23 juillet 2011

1.Extraits

Histoires vraies
Une bouteille au désert (7e partie et fin)

Résumé de la 6e partie : Au domicile de Larry, la police trouve deux haches, le manche de l’une d’elles est humide…

Celle-ci n’a guère évolué puisque le suspect refuse d’avouer. Dans ces conditions, la battue ne donnera rien, c’est évident. Ce n’est pas trente policiers, même s’ils sont rejoints dans quelques instants par quelques volontaires de Pignon Valley, qui permettront de retrouver deux bras dans ce désert.
«Si seulement on savait à quel endroit de la route il s’est arrêté avec sa voiture…»
C’est alors que Jim Gooder se souvient de deux remarques : la malheureuse jeune fille a dit qu’il avait à côté de lui des bouteilles de gin et de vodka qu’il buvait au goulot et qu’il jetait vides par la portière»… Et le policier vient de leur rapporter par radio le propos d’un voisin : «Il boit comme une machine : une bouteille par heure.»
Or, le temps de s’arrêter, d’entraîner la jeune fille dans les rochers, de la violer, de la supplicier comme il l’a fait, le criminel devait avoir très soif lorsqu’il a rejoint sa voiture sur le bord de la route. Il a dû boire. Et, qui sait, peut-être jeter une bouteille vide. Jim Gooder suggère timidement :
«C’est peut-être idiot… mais si on cherchait une bouteille sur le bord de la route ?»
Quelques instants plus tard, à trois miles à peine de l’intersection de l’autoroute, l’un des deux motards trouve en effet une bouteille de gin vide. Elle sent encore l’alcool. Une voiture récemment s’est arrêtée là. Cent mètres plus loin, il y a au pied d’une falaise un rocher. Derrière le rocher le soleil luit sur du sang déjà sec, C’est ici qu’a eu lieu, il y a moins de trois heures, l’horrible carnage. Les deux avant-bras sont sur le sol, souillés de poussière.
Aussi extraordinaire que cela paraisse, la greffe opérée ce jour-là sur Mary Coch, probablement trois heures et demie à quatre heures après sa mutilation, réussit parfaitement. Mary Coch a reçu des milliers de lettres de félicitations et quelques demandes en mariage qu’elle a refusées, s’estimant trop jeune. Elle veut devenir physicienne à l’Université de Ber-keley dont elle suit actuellement les cours.

Pierre Bellemare

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...