RSS

Chaud l’été

20 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Chaud l’été dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par Ahmed Meskine

Chaud l’été

L’été d’un côté, le Ramadhan de l’autre, le premier est synonyme de dépenses, le second de folies dépensières. Lorsqu’elles sont espacées, ces deux périodes de l’année permettent de souffler et de s’en sortir avec quelques égratignures dans les mains et les poches. Lorsqu’elles se suivent

ou se superposent pour ne faire qu’un, elles abattent le plus téméraire des pauvres. Le problème en fait n’est ni dans l’été, ni encore moins dans le Ramadhan, mais plutôt dans notre manière de vivre en société. En été, on peut se suffire de quelques plats bio de légumes et de fruits ou d’un couscous au lait, riche en protéines et léger en temps de chaleurs. On peut s’habiller légèrement et même trouver chaussure à son pied en fouillant un peu dans les balles des marchés aux puces. On peut aller en bord de mer en empruntant le bus avec dans son sac quelques tomates, une bouteille d’eau et un bout de pain. Tout paraît simple en théorie. En pratique, les choses sont différentes. Mais en l’absence d’enquêtes sérieuses sur le bonheur de l’Algérien, nous ne disposons d’aucune indication en mesure de nous renseigner sur ce qui ne va pas. En face, les discours sont pleins d’éloges et de chiffres, comme si nous n’étions que des statistiques tout justes bonnes à meubler des tableaux à double entrée. Quant au Ramadhan, qui devait être le mois de l’abstinence et du recueillement, il s’est transformé en mois incompris ou plutôt interprété comme celui des fortunés au lieu d’être celui des nécessiteux. «Les commerçants iront tous en enfer», dit un père de famille devenu acrobate par la force des choses, jouant sur une corde raide avec son revenu, au risque de tomber à chaque pas, trébuchant sur un prix trop élevé. «Les commerçants, rétorque son fils, ont de quoi acheter le paradis avec ce qu’ils gagnent». «En enfer ou au paradis, reprend la maîtresse de maison, nous mourrons tous un jour».  Il fera chaud ce Ramadhan et l’annonce d’une incapacité à joindre les deux bouts se fait déjà sentir. Les prix commencent à cligner des yeux vers le haut, les immigrés viennent se repentir pour quelques semaines d’avoir fui la terre des anciens, en achetant tout ce qui se vend grâce à la chute du dinar sur le marché parallèle. Leurs enfants vont nous noyer de mots ramassés dans leurs accents de cités dortoirs et ils repartiront en laissant au ministre du Commerce le soin de faire revenir vainement les prix à leurs niveaux de départ. Vainement. Après cela, lorsque arrivés à la fin août sur les genoux, les Algériens devront faire face à la rentrée scolaire annoncée par Benbouzid pour le 11 septembre. Tiens, au moins une date qui rappellera quelque chose, après onze jours de répit en pensant que l’année prochaine il faudra s’armer. De patience.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...