RSS

47.La mystérieuse affaire de Styles (47e partie)

15 juillet 2011

1.Extraits

Suspense
La mystérieuse affaire de Styles (47e partie)

Résumé de la 46e partie : Poirot n’est pas certain de la culpabilité de Mr Inglethorp…

— Oh ! allons donc.
— Mais si.
— Je n’en vois qu’un.
— Lequel ?
— Le fait qu’il était absent de Styles Court hier soir.
— Erreur ! Erreur ! Vous avez choisi le seul point qui, à mon avis, lui soit défavorable !
— Comment cela ?
— Parce que si Mr Inglethorp savait que sa femme allait être empoisonnée hier soir, il aurait certainement pris ses dispositions pour être absent de Styles Court. Son excuse était évidemment fabriquée de toutes pièces. Cela nous laisse deux possibilités. Ou bien il savait ce qui allait arriver, ou bien il avait une raison personnelle pour motiver son absence.
— Et cette raison ? demandai-je avec scepticisme.
Poirot haussa les épaules.
— Comment le saurais-je ? inavouable, sans aucun doute. Le temps montrera lequel de nous deux a raison. Que déduisez-vous du fait que toutes les portes de la chambre à coucher étaient verrouillées de l’intérieur ?
Je réfléchis un instant.
— Eh bien, il faut considérer ce fait logiquement.
— C’est juste.
— Voici mon idée. Les portes étaient verrouillées, nous l’avons constaté nous-mêmes ; pourtant la présence d’une tache de bougie sur le tapis et la destruction du testament indiquent que quelqu’un a dû pénétrer dans la chambre pendant la nuit. Vous êtes de mon avis jusqu’ici ?
— Parfaitement. Vous vous exprimez avec une clarté admirable. Veuillez continuer.
— Eh bien, repris-je, encouragé, comme la personne qui est entrée n’a pas pu pénétrer par la fenêtre ou par quelque moyen miraculeux, il s’ensuit que la porte a dû être ouverte de l’intérieur par Mrs Inglethorp elle-même. Ceci renforce ma certitude que la personne en cause n’était autre que son mari. Elle ouvrirait naturellement la porte à son mari.
Poirot secoua la tête.
— Pourquoi cela ? Elle avait verrouillé la porte menant dans sa chambre, procédé vraiment extraordinaire de sa part, mais elle avait eu une violente querelle avec lui l’après-midi même. Non, il était la dernière personne qu’elle eût admis.
— Mais vous partagez mon avis que la porte a dû être ouverte par Mrs Inglethorp elle-même ?
— Il y a une autre possibilité. Elle a pu oublier de verrouiller la porte dans le corridor lorsqu’elle est allée se coucher et s’être levée plus tard, vers l’aube, pour réparer cet oubli ?
— Poirot, est-ce là sérieusement votre opinion ?
— Non, je ne dis pas cela, mais c’est très possible. (A suivre…)

D’après Agatha Christie

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...