RSS

Ksentini avait gros sur le coeur

10 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Ksentini avait gros sur le coeur dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par BOUHALI Abdellah

Ksentini avait gros sur le coeur

Maître Ksentini a fini par lâcher le morceau. Il ne pouvait garder le silence ou dire la vérité à demi mot presque comme un diplomate. Non, cette fois-ci, il fait tout dévoiler, tout dire, et tout mettre sur la table.

C’est une première en fait, car maître Ksentini n’a jamais été aussi direct, ni aussi franc. Et c’est tant mieux. Ce n’est que de cette manière que le changement peut s’opérer et le secteur de la justice est prioritaire. Toute société dépend de sa justice, de son impartialité et de ses abus. Et tout le monde sait que la justice n’est pas toujours innocente dans notre pays. Il est vrai que la réforme a beaucoup amélioré les conditions des magistrats et des justiciables mais certaines tâches noires ont persisté. C’est pourquoi, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme s’est fait un devoir de dénoncer et de mettre le doigt sur la plaie, non pas pour noircir le tableau mais pour provoquer justement un traitement efficace et profond. L’on imagine un peu la frustration de cet homme censé défendre les droits de l’homme et qui à chaque fois, devait peser ses mots, se retenir et plaider presque la cause du pouvoir. C’est pour cette raison, que ces propos aujourd’hui peuvent surprendre et choquer. Il était grand temps que le diagnostic soit aussi précis que possible. Et le diagnostic de Ksentini ne concerne pas le secteur de la justice mais presque toute la vision du pouvoir sur l’Etat de droit et la démocratie. Là aussi, Ksentini a préféré rester sur la même dynamique et dire les choses crument. Un rapport donc lourd de constats et de vérité, un rapport remis au président de la République qui reste sur cette question des droits de l’homme très sensible. Le président de la République avait besoin de cette vision sans complaisance et maître Ksentini ne s’est pas fait prier. Va-t-on sentir des améliorations notables incessamment? Sans aucun doute et dès la prochaine rentrée sociale, des projets de lois vont certainement inonder l’APN.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...