RSS

«El grinna» des chefs d’état arabe!!!

10 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

«El grinna» des chefs d’état arabe!!! dans Contributions chemin_16 Dimanche 10 Juillet 2011

Sra…ma…sra

Par Sayah

«El grinna» des chefs d’état arabe!!!

Certaines gens se demandent ce qui pousse le président de la République du Yémen à vouloir, coûte que coûte, revenir présider les destinées d’un peuple qui lui avait envoyé un obus en pleine gueule par un jour de prière sacrée. Avec des brûlures aussi méchantes lui défigurant presque tout le corps et le rendant aussi méconnaissable pour son peuple que pour ses ennemis, Ali Yahia Saleh n’aurait pas changé son discours d’un iota faisant de sa volonté à ne pas céder le trône une blague que colportent toutes les mauvaises langues à travers les chaînes télévisuelles.

Le Saleh arabe fait rire tout le monde par sa hargne à ne pas quitter le pouvoir, quitte à se faire encore canarder par des missiles Tomahawk. Pourquoi cette hargne, cette «grinna» à ne pas céder la place à d’autres? Se considérerait-il comme «l’élu» que ne détrônerait que la mort et que même la maladie la plus dure, la plus brute n’arriverait pas à le faire bouger d’un siège qu’il avait occupé trente trois durant? Sans rival, ni ami, sans ennemi vivant ni conseiller pesant, il avait présidé toutes les destinées et se croyait «verni» par le temps, l’âge et les humeurs. Pourquoi cette hargne, cette «grinna» à penser qu’ils sont les plus beaux, les plus intelligents et les plus aptes à gouverner des peuples qu’ils soumettent à leurs desideratas? Et, tel un couperet, la réponse fuse de tous nos pores: c’est simplement une question de… Pouvoir! Et quel pouvoir !!! Celui d’exaucer tous les fantasmes, de réaliser tous les vœux et de ressentir tous les honneurs. Le pouvoir de changer le cours des évènements selon son bon vouloir. Le pouvoir de se faire plaisir et de faire plaisir à son entourage. C’est simplement une question de pouvoir ! Se faire ouvrir les portières et conduire, manu militari, là où des milliers de gens sont réquisitionnés pour le recevoir. Se faire dégager routes, ciel, mer et rails rien que pour que sa seigneurie ne constate point les dégâts occasionnés par ses politiques et ses envies  parodiques. Se faire recevoir avec les honneurs d’un dieu sur terre et se faire acclamer même lorsqu’il chante faux. La hargne et la «grinna» provient ou émane de leurs habitudes à voir leurs subordonnés et leur peuple se mettre en quatre pour exaucer leurs vœux. Leur «grinna» fuse de leur incapacité à réaliser que ceux qui s’échinaient devant eux pouvaient, un jour, se soulever contre eux. La «grinna» arabe, elle, est dix, cent fois plus compacte que celle des gens du Nord. Elle est animosités, rancunes, méchancetés, rivalités, froideurs, horreurs, haines et vengeances. (A suivre).

medhayas@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...