RSS

54.Si l’Algérie m’était contée (54e partie) Par K. Noubi

9 juillet 2011

1.Extraits, K. Noubi

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (54e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 53e partie : Le voleur, sauvé par le prince Ali, va aider ce dernier à atteindre la fille aux cheveux d’or. Il fait renvoyer sa caravane et ne garde que Hsen, l’ami du prince.

Le prince Ali, son fidèle compagnon Hsen et le voleur partent ensemble, poursuivant leur chemin, à la recherche de la fille aux cheveux d’or.
Ils doivent traverser encore plusieurs contrées, demandant à chaque fois s’ils ne sont pas au pays de la fille aux cheveux d’or.
— non, ce n’est pas ici !
— est-ce encore loin ?
— non, vous vous en approchez !
Enfin, ils parviennent dans un pays inconnu. Ils rencontrent un vieillard auquel ils posent la question.
— est-ce le pays où vit la fille aux cheveux d’or ?
L’homme les prend par la main et chuchote.
— oui, c’est ici !
Puis, il ajoute :
— connaissez-vous le danger auquel vous vous exposez en parlant de la fille de notre roi, la belle Alia à la merveilleuse chevelure d’or ?
— oui…
— le roi cache sa fille et peu de gens savent où elle se trouve.
Le prince répond :
— ça, nous le savons !
— mais sais-tu aussi que ceux qui voudraient demander sa main doivent la chercher dans la maison de son père, s’ils ne la retrouvent pas, au bout de trois jours, on les arrête et on leur coupe la tête !
— nous le savons aussi !
Le vieillard les regarde.
— l’un de vous a-t-il l’intention de demander sa main ?
— oui, répond Ali.
— et nous l’accompagnons pour l’aider, dit Hsen.
le vieillard secoue la tête.
— ne vous y risquez pas, mes enfants, vous n’avez aucune chance !
Le prince hausse les épaules.
— qui ne tente rien n’a rien !
— c’est votre vie que vous allez jouer !
— merci pour vos conseils, noble vieillard, mais dites-nous, savez-vous où réside cette fille ?
— je ne le sais pas et, quand bien même je le saurais, je ne vous l’indiquerais pas ! Ce serait vous envoyer vers une mort certaine !
Il se tourne vers Ali.
— toi, tu sembles de noble ascendance !
— je suis prince !
— alors, tu ferais mieux de te cacher, car, ici, on se méfie des princes étrangers qui viennent généralement pour voir la fille du roi !
Le vieillard s’en va. (A suivre…)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...