RSS

64.Si l’Algérie m’était contée (64e partie) Par K. Noubi

8 juillet 2011

1.Extraits, K. Noubi

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (64e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 63e partie : Détenant enfin la preuve qu’ils savent où réside la princesse aux cheveux d’or, le prince Ali, son ami et le voleur – qui leur a servi de guide – se présentent au palais de son père.

On fait attendre les deux hommes dans la grande salle de réception. Peu après, le roi arrive, suivi de son vizir et des nobles de sa cour. Il regarde les deux hommes et il est impressionné, notamment par le prince. Il est très beau et il paraît d’une grande noblesse.
— Qui veut demander la main de ma fille ?
— Moi, dit le prince, je suis le prince Ali, et mon père est le souverain de tel pays. Je ne dors plus depuis que j’ai appris l’existence de ta fille !
— Ma fille n’appartiendra qu’à celui qui la mérite !
— Pose tes conditions !
Le roi fronce les sourcils.
— Je cache ma fille : la condition est que tu la trouves et que tu donnes la preuve que tu l’as vue. Si au bout de trois jours, tu n’apportes rien, tu seras décapité ainsi que tes amis !
Il invite le prince et ses deux amis à se rapprocher d’une fenêtre.
— Regardez !
Il y a, à quelques pas de là, une série de poteaux sur lesquels sont fichées des têtes.
— Vous voyez ? Ce sont les hommes qui ont demandé la main de ma fille et, comme ils ont échoué, ils ont été décapités ! Alors, prince, acceptes-tu toujours mes exigences ?
— Je les accepte !
Le roi prend pitié des trois hommes.
— Le délai imparti est de trois jours, mais pour vous je ferai une entorse au règlement. Je vous en donne cinq !
— Non, dit Ali, accorde-nous le même délai qu’aux autres.
— Alors partez et revenez dans trois jours !
Les trois hommes quittent le palais et retournent dans la maison qu’ils ont louée.
— Il me tarde de prendre la princesse !
— Ne t’impatiente pas,dit Hsen, elle sera tienne !
Cependant, on a doublé le nombre de soldats qui gardent la résidence de la princesse. On a même posté des gardes devant sa porte. Plus personne ne peut ni entrer ni sortir, sans montrer un laissez-passer signé par le roi. Le prince et son compagnon ne doivent pas accéder à la princesse.
Cependant, le délai imparti par le roi expire. Le prince et ses deux amis se présentent de nouveau au palais. Le roi et toute sa cour sont là.
— Alors, dit le roi, avez-vous, les preuves que j’ai exigées ?
Le prince tire le cheveu de la princesse.
— Il provient de la tête de ta fille, ô roi !
Le roi secoue la tête.
— Il ressemble bien à un cheveu de ma fille, mais cela peut-être aussi un cheveu enlevé d’une autre tête. Votre preuve n’est pas suffisante !
Le prince tire alors le collier et la bague. Le visage du roi est illuminé par un sourire.
— Ce sont bien les bijoux de mon épouse décédée que j’ai remis à ma fille !
Et sur-le-champ, il accorde la main de sa fille, au prince. (A suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...