RSS

Pole&mic Par Bouhali Abdellah Les hommes qu’il faut aux places qu’il faut

4 juillet 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Pole&mic  Par Bouhali Abdellah  Les hommes qu'il faut aux places qu'il faut dans Contributions chemin_16 Lundi 4 Juillet 2011

Pole&mic

Par Bouhali Abdellah

Les hommes qu’il faut aux places qu’il faut

Des consultations sont menées, des lois sont votées, des réformes sont entreprises, des appels sont lancés, des mobilisations sont opérées, des instructions sont données, des orientations sont tracées, des ouvertures sont effectuées…,

et l’Algérie n’arrive toujours pas à démarrer, faisant du surplace, tournant en rond et se cherchant continuellement. Situation inacceptable, pire, condamnable. L’Algérie n’a plus aucune excuse car elle possède tout. Les compétences, l’argent et un vaste territoire. Terrible donc cette léthargie presque incomparable. Et l’on continue à se creuser les méninges et à chercher les causes de cet échec inavouable. Les causes sont claires et criardes. Les hommes qu’il faut, ne sont pas aux places qu’il faut au moment où d’autres, incompétents continuent de contaminer leur environnement et semer le désespoir. Les responsables refusent d’assumer leurs responsabilités, les gestionnaires, leur gestion et les hommes politiques perpétuent les mêmes refrains qu’ils chantent partout où ils passent. Difficile, en effet, d’avancer, difficile même de procéder à un démarrage en trombe. Il n’y a pas pire que les hommes car ils sont très compliqués et n’hésitent jamais à compliquer tout. Gérer un pays, un secteur, une entreprise n’a rien de sorcier. On le fait si bien ailleurs. Il suffit juste de trouver les hommes qu’il faut et Dieu merci, notre pays en pullule. Sauf que beaucoup sont marginalisés par ceux-là mêmes qui n’ont aucune vergogne pour tirer la couverture vers eux. L’Algérie a besoin d’avancer, il suffit de suivre toutes ces protestations qui n’en finissent pas pour comprendre que l’état actuel des choses ne peut pas durer. Il faut donc commencer par des décisions courageuses, faire le ménage et donner la priorité aux compétences et uniquement aux compétences. L’économie a besoin d’être mieux orientée, mieux gérée et mieux mise en avant. Il est temps de mettre fin aux parasites, à tous ceux qui ne cessent de traire le pays et à lui sucer tout son sang. Pour cela, une politique d’électrochoc est nécessaire, autrement, le pays continuera encore longtemps à broyer du noir et la grogne du désespoir ne s’estompera jamais

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...