RSS

23.Comme un parfum de trahison (23e partie) Par K. Noubi

2 juillet 2011

1.Extraits, K. Noubi

Ainsi va la vie
Comme un parfum de trahison (23e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 22e partie : Nadjet, qui tente de résister aux pressions qui s’exercent sur elle, est boudée par sa famille. Elle ne comprend pas ce qui se passe.

L’explication, c’est sa sœur qui la lui donne.
— Tu as vu comment maman s’est comportée avec moi ?
— oui, dit Souad.
— Et à table personne n’a dit un mot, alors que d’habitude…
— Oui, dit encore Souad.
— Quoi ? dit Nadjet que ces réponses en monosyllabes irritent, tu ne sais que dire «oui».
Souad ne répond pas. Elle prend des draps de l’armoire se trouvant dans la chambre et un oreiller.
— Que fais-tu ? demande Nadjet.
— Je prends des draps et un oreiller…
— ça, je le vois, dit Nadjet, mais pour quoi faire ?
— pour aller dormir, au salon !
— quoi, tu ne dors plus avec moi ?
Souad détourne la tête.
— Non…
— Et pourquoi ?
— C’est maman…
Nadjet comprend.
— Maman ne veut plus que tu dormes avec moi ? Maman ne veut plus que j’entre dans la cuisine ! Elle vous interdit de parler avec moi ! C’est une mise en quarantaine, n’est-ce pas ?
Comme la fillette ne répond pas, elle la prend par les épaules et la secoue.
— C’est ça, n’est-ce pas, une mise en quarantaine ?
Souad éclate en larmes.
— Ce n’est pas ma faute, tu sais bien que moi, j’ai toujours été de ton côté.
Nadjet est bouleversée par cette réaction. Elle serre aussitôt sa sœur contre elle.
— Pardonne-moi, petite sœur, c’est vrai que ce n’est pas ta faute !
— Maman m’a menacée si je te parlais.
— Va dormir dans le salon. Ne me parle plus devant elle, mais je sais que tu es de mon côté, que je peux compter sur toi.
Elle la lâche.
— Va, sinon maman s’en prendra à toi !
— il faut résister… Ne renonce pas à Salim !
— Je te le promets.
elle ferme la porte de la chambre. Ainsi, on la met en quarantaine, pour la faire fléchir. C’est bien sûr sa mère qui en a eu l’idée, et comme toujours, elle a exercé des pressions sur les autres. Mais si elle pense, par ce moyen, l’obliger à épouser son neveu, elle se trompe. Elle n’épousera peut-être pas Salim qu’elle aime, mais elle n’épousera pas non plus Rabah ! Ce sera sa façon de se venger. elle ne donnera pas à sa mère que maintenant elle déteste, cette satisfaction ! (A suivre…)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...