RSS

118.Les criminels à travers l’histoire (118e partie) Par K. Noubi

2 juillet 2011

1.Extraits, K. Noubi

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Les criminels à travers l’histoire (118e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 117e partie : Le shérif de West Shelby recrute un détective pour enquêter sur le meurtre du fermier Phelps et de sa gouvernante.

Du premier coup d’œil, le détective Newton découvre que Stielow est un benêt. Son beau-frère est encore plus bête que lui. Il se frotte les mains : il a découvert ses deux coupables !
Stielow est pressé de questions mais il n’avoue rien : c’est un homme paisible, il n’a jamais fait de mal à personne !
Green, en revanche, ne tarde pas à faire des révélations.
— Toi ou Stielow, reconnaissez-vous que vous avez des armes à feu ! Des armes qui vous ont servi à tuer votre patron !
Green, épouvanté.
— Je ne possède pas d’armes, je n’ai tué personne !
— Mais Stielow, lui, en possède ?
Green garde le silence.
— Parle !
Et Green parle : Stielow aime les armes à feu. Il possède un revolver, une carabine et un fusil.
— Pourtant vous avez dit au coroner que vous ne possédiez pas d’armes à feu !
— C’est Stielow…
— Et où sont ces armes ? demande sévèrement Stielow
— Mon beau-frère me les a données pour les cacher !
Les armes existent effectivement et Green les remet. Et de plus, elles sont toutes de calibre 22 ! Pour Newton, il n’y a pas de doute : Green et Stielow ont tué leur patron pour le voler !
Stielow est emmené à la prison d’Albion où il est soumis à un interrogatoire sans fin.
«C’est vrai, je possède des armes… Si je les ai cachées, c’est parce que j’avais peur qu’on me soupçonne ! Mais je n’ai pas tué M. Charles…»
Les policiers se relaient pour l’interroger : on ne veut lui laisser aucun répit. On ne lui donne pas à manger, on l’empêche de dormir.
Newton, qui veut des aveux, tente de le séduire.
— Si tu avoues, on te pardonnera et tu seras même nommé shérif !
Les nerfs de Stielow finissent par craquer.
— Oui, j’ai tué M. Charles !
— La gouvernante aussi !
— Oui…
— Green t’a aidé ?
— Oui… mais j’ai faim, j’ai envie de dormir…
Newton
triomphe : il a enfin obtenu des aveux, il va recevoir sa prime !
C’est le détective qui rédige la déclaration de Stielow. Avec son beau-frère, il voulait cambrioler son patron. Ils se sont rendus chez lui durant la nuit et ont frappé à la porte. Il les a reconnus et leur a ouvert. Ils ont alors tiré sur lui. Ils sont montés dans sa chambre, ils ont ouvert le coffre et pris le contenu. C’est alors que la gouvernante a fait irruption dans la chambre. Elle a compris ce qui se passait et elle est sortie pour appeler de l’aide. Les deux hommes l’ont poursuivie et tuée.
Signalons que Stielow n’a pas signé cette déclaration. (A suivre…)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...