RSS

74.Si l’Algérie m’était contée (74e partie) Par K. Noubi

1 juillet 2011

1.Extraits, K. Noubi

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (74e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 73e partie : Aïcha Tabehloult ou Aïcha la folle, qui est idiote et s’habille mal, est méprisée par tout le monde au village.

Sa famille l’aurait bien mariée pour se débarrassait d’elle, mais qui voudrait d’une excentrique, d’une folle ? Même le dernier des villageois ne la regardait pas. Et pourtant, elle était très jolie. Il suffisait qu’elle se lave, qu’elle se peigne et qu’elle revête de beaux habits pour qu’elle paraisse dans toute sa splendeur.
D’ailleurs, une fois, les jeunes filles, pour se moquer d’elle, avaient inventé un jeu.
— Aïcha Tabehloult, on va t’habiller en mariée !
Elle se met aussitôt à battre des mains.
— Je vais être habillée en mariée ! je vais être habillée en mariée !
On la débarbouille, on la peigne et on lui enfile une belle robe. Le résultat est étonnant : Aïcha est magnifique !
— Aïcha, tu es la plus belle de toutes !
On lui apporte un miroir.
— Tiens, regarde-toi !
Elle se regarde et crie :
— Que je suis belle !
— Va, sors sur la place publique pour qu’on te voie !
— Peut-être que quelqu’un demandera ta main !
La pauvre fille obéit. La voilà donc sur la place publique. Des gens l’aperçoivent. Les jeunes hommes s’interrogent.
— Qui est cette belle jeune fille ?
On s’approche d’elle. Un jeune homme la regarde et s’écrie.
— Mais c’est Aïcha !
Elle le regarde.
— Oui, c’est moi, Aïcha !
Le garçon est ému par sa beauté.
— Que tu es belle !
Elle rit.
— Oui, oui, je suis belle ! et pour montrer sa satisfaction, elle fait le geste qu’elle fait habituellement : elle tire la langue.
— Toi aussi, tu es beau !
Les hommes présents se mettent à rire et se moquent du jeune homme.
— Tu t’es épris de Aïcha !
— Tu es amoureux d’une folle !
Le jeune homme secoue la tête.
— Non, non, j’ai juste fait une remarque !
Il doit se retirer. Aïcha, elle-même, est troublée.
— Il m’a trouvée belle !
On se moque d’elle :
— S’il t’a trouvée belle, c’est qu’il est amoureux de toi ! (A suivre …)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...