RSS

02.Eveil printanier (2e partie et fin)

1 juillet 2011

1.Contes

Au coin de la cheminée
Eveil printanier (2e partie et fin)

Résumé de la 1re partie : C’est à partir d’un maître qui bat la semelle pour se réchauffer, que fut inventée cette danse qui célébrait le printemps…

«Nous avons réveillé la nature», dirent des enfants. «Vous l’avez tant et tant appelée qu’elle n’a pu résister», répliquèrent des parents. «Nous avons attisé la curiosité des feuilles et des boutons», jugèrent les maîtres. «Vous avez adressé sans le savoir une supplique au ciel et il vous a entendus», ajouta le prêtre. Devant de telles manifestations colorées et odorantes, les responsables locaux décidèrent que ce qui avait été remède à l’engourdissement deviendrait désormais un rite.
Ils fixèrent des règles pour être certains que la manœuvre porte ses fruits. Ils craignaient que les gens ne se lassent de ces martèlements incessants. Ils instaurèrent peu à peu cortèges, farandoles, auxquels furent invités non seulement les enfants mais également les adultes. Ils déterminèrent plusieurs dates auxquelles impérativement cela devait être organisé. Ils introduisirent certains déguisements destinés à attirer les regards du soleil. Ils firent appel à des tambourineurs professionnels. Ils offrirent des grelots aux bambins. Pour ces défilés, on confectionna des habits hauts en couleurs, des sarraus et des tuniques garnies de rubans.
On élabora des accessoires aussi variés qu’inattendus telles ces coiffes démesurées, ces larges ceintures, ces galons ou ces franges extraordinaires, ces chaussures aux bouts pointus ou recourbés.
Clap, clap, clap, clap. La coutume s’étendit dans des contrées de plus en plus lointaines. On dit que selon l’énergie dépensée à de telles démonstrations festives le printemps se fait plus ou moins précoce.
Il paraît que toute vague de froid capitule face à pareille unanimité primesautière.

Michelin Boland

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...