RSS

01.Le roi Cunomor (1re partie)

1 juillet 2011

Non classé

Au coin de la cheminée
Le roi Cunomor (1re partie)

En ce temps-là, à Morvah, non loin de Penzance, il y avait un roi qu’on appelait Cunomor. Ses sujets l’aimaient bien, car c’était un bon roi. Il venait souvent partager le repas des uns et des autres et s’informer de leurs soucis, désirant avant tout faire respecter la justice sur ses terres. Mais chacun s’étonnait de le voir toujours la tête recouverte d’un bonnet de fourrure qui descendait jusqu’aux oreilles, et cela été comme hiver, qu’il fît froid ou qu’il fît chaud.


Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que le roi Cunomor avait un secret : il avait des oreilles de cheval, et c’est pour cela qu’il se cachait toujours la tête sous un bonnet de fourrure. Et seul son barbier connaissait cette particularité, mais le roi lui avait fait jurer, sous peine d’être pendu, de ne jamais la révéler à un quelconque être humain. Le barbier, terrifié, avait aussitôt juré, et il avait tenu parole. Mais le secret lui pesait si lourdement qu’un jour, il ne put tenir plus longtemps. Passant près d’un marécage où poussaient des roseaux, il fit un trou dans le sol, se pencha, mit sa tête à l’intérieur et prononça ces paroles :
— Le roi Cunomor a des oreilles de cheval !
Puis il reboucha soigneusement le trou et s’en alla, satisfait. Il avait révélé le secret, certes, mais non à un être humain : il l’avait confié à la terre, il n’avait donc pas trahi son serment.
Mais il avait oublié que la terre est la mère de tous les êtres. A l’emplacement du trou qu’il avait fait, un roseau poussa et grandit. Un jour, un musicien vint dans le marécage chercher des roseaux pour en faire de petites flûtes. Il coupa le roseau qui avait poussé dans le trou et s’en fit donc un chalumeau, bien content d’avoir trouvé ce qu’il fallait, car, le lendemain, il devait jouer des airs dans un bal au village.
Or, le roi Cunomor avait tenu à participer à la fête. Il vint se mêler aux villageois, plaisanta avec eux et se montra joyeux compagnon. Puis vint l’heure des danses. C’est lui qui ouvrit le bal avec la paysanne la plus jolie qu’on pût trouver. Ils se mirent donc en place, au milieu de la prairie, et les musiciens montèrent sur une estrade improvisée avec des planches sur des tonneaux. Et ils commencèrent à jouer. Le roi n’avait pas fait trois pas qu’on entendit distinctement le chalumeau qui chantait des paroles au lieu des sons habituels. On prêta l’oreille avec attention et tous ceux qui étaient là en furent ébahis : car voici ce que chantait le chalumeau :«Le roi Cunomor a des oreilles de cheval ! Le roi Cunomor a des oreilles de cheval ! Le roi Cunomor a des oreilles de cheval !» (A suivre…)

Contes merveilleux

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...