RSS

Littérature / Mario Vargas Llosa Croisement entre l’œuvre et la vie

29 juin 2011

LITTERATURE


Plusieurs universitaires se sont penchés, tout au long du mois de mars, sur l’œuvre de l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, revisitée à l’occasion d’une exposition tenue au Musée d’art moderne et contemporain d’Alger (Mama) et dédiée au Nobel de littérature. Intitulée «Mario Vargas Llosa, la liberté et la vie»,

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 
l’exposition a été organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) en partenariat avec la Maison d’Amérique latine à Paris et le Centre culturel de l’université La Catolica de Lima. Outre l’exposition de photographies, des extraits de livres et certains objets personnels de l’auteur, le programme de cet événement littéraire a comporté une série de conférences. Roland Forgues, spécialiste en littérature péruvienne, a noté que l’auteur est l’une des figures les plus «prestigieuses» des créations romanesques d’Amérique latine et des plus «controversées». Selon lui, Vargas Llosa, que les amis appelaient «le courageux petit Sartre», offre une création romanesque qui se situe dans la lignée des grands maîtres de la littérature universelle. Pour cet universitaire, les écrits de Vargas Llosa ne sont pas neutres, une particularité qui, selon lui, donne à l’auteur sa force et son efficacité. Ecrire, pour Vargas Llosa, c’est imaginer dans la fiction les «mille et une vies» que tout un chacun voudrait avoir dans la réalité, fait encore savoir le commentateur, tout en rappelant que l’auteur de La ville et des Chiens, récit de sa dure expérience parmi les cadets de l’armée, ne s’est jamais laissé abattre par les critiques car «c’est un homme de conviction», comme il l’a expliqué. De son côté, l’universitaire Adiba Guezati a mis en exergue les éléments sociaux, politiques et personnels qui ont eu un impact sur l’œuvre de Vargas Llosa. Elle n’a pas hésité à qualifier les romans de l’auteur de Saga du Pérou. Elle a fait remarquer que «la matière première» de son œuvre reflétait le Pérou «indigène», marqué par des couches sociales et humaines sous un régime dictatorial.
D’autres conférences ont été données tout au long de l’exposition par les universitaires Marie-Madeleine Gladieu, Eduardo Becerra Grande et Carlos Granés.

R. C. / APS

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...