RSS

Le père et le fils ensemble dans un concert Les Aït Menguellet font un tabac à Oran

29 juin 2011

Non classé

Le père et lLe père et le fils ensemble dans un concert Les Aït Menguellet font un tabac à Oran cl2349e fils ensemble dans un concert
Les Aït Menguellet font un tabac à Oran

Ambiance : Les concerts du chanteur Lounis Aït Menguellet drainent les grandes foules. Celui, donné dimanche en soirée au théâtre de verdure d’Oran, n’a pas dérogé à la règle.

Pour donner le coup d’envoi de sa Semaine culturelle à Oran, la wilaya de Tizi Ouzou n’a pas lésiné sur les moyens en consacrant la première soirée musicale à l’un des plus grands noms de la chanson algérienne, Lounis Aït Menguellet, dont le dernier gala à Oran remontait à 2005. Le public, des familles notamment, s’est déplacé en grand nombre pour assister à cet événement.
Il était 21 h 30 passées lorsque le chanteur kabyle fait son apparition sur scène, après les allocutions de circonstance prononcées par la directrice de la culture d’Oran, son collègue de Tizi Ouzou et enfin le wali d’Oran qui a donné le coup d’envoi de la Semaine culturelle. «Je ne sais pas faire de discours. La seule chose que je sais faire c’est chanter. Ce soir je suis là pour chanter», lancera Lounis à son public, avant d’entamer son programme avec Theltiyame (Trois jours de ma vie), chanson puisée dans son répertoire des années 70. Puis, les chansons se sont enchaînées. L’une après l’autre, elles invitent les spectateurs à un véritable voyage à travers le temps. Les unes sont écoutées dans un silence religieux pour mieux plonger dans l’univers poétique de Lounis et mieux saisir la portée du verbe ciselé par un orfèvre du mot. Les autres sont de véritables invitations à la fête, à la joie et à la danse. Près d’une vingtaine de chansons ont été ainsi interprétées par un Lounis, fidèle à son image de grand artiste se donnant à fond pour satisfaire un public qui l’a toujours accompagné dans sa carrière artistique. Aya avrid (le chemin), Sver a yuliw (courage mon cœur ), Lwach el ghivame (le poids de ton absence), Taqvaylith, JSK, Etas etas (fais dodo), Tawriqth tachvhant (la feuille blanche), et bien d’autres titres, puisés aussi bien de son riche répertoire que de son dernier album, le chanteur a gratifié son public de ses plus beaux textes, tout le long d’une soirée qui s’est avérée courte. Ce récital a été également une occasion pour l’assistance de (re) découvrir un autre Aït Menguellet, Djaafer, qui suit doucement et sûrement le chemin de son père. Djaffer, qui vient de signer un nouvel album, est aussi bien à l’aise, sur scène devant un micro que derrière un synthé accompagnant son père. Chez les Aït Menguellet, l’art est une affaire familiale, puisque même son autre fils, Tarek, a fait une apparition sur la scène oranaise, pour jouer de l’harmonica, dans une des chansons interprétée par Lounis. Ce récital a été suivi par un grand nom de la chanson oranaise, cheikh Blaoui Houari, qui est monté sur scène, en compagnie du wali d’Oran, pour honorer le chantre kabyle. Avant le déroulement de cette soirée, les autorités locales ont inauguré, à la médiathèque d’Oran, une exposition multidisciplinaire donnant un large aperçu sur les richesses de la wilaya de Tizi Ouzou, aussi bien sur le plan culturel, historique et arts populaires, reflétées à travers de nombreux stands dédiés à l’artisanat, à la bijouterie, au costume traditionnel, à l’art culinaire, etc. Le volet musical comporte plusieurs concerts dont ceux de la diva Nouara, du groupe Tagrawla et celui des Abranis.

R. C. / APS

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...