RSS

Boudiaf est encore vivant !

29 juin 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Boudiaf est encore vivant ! dans Contributions chemin_16 Mercredi 29 Juin 2011

Pole&mic

Par B. Nadir

Boudiaf est encore vivant !

Il l’a tué devant nos yeux en ce jour maudit du 29 juin 1922. Notre Boudiaf a été tué. L’Algérie l’avait pleuré à chaudes larmes en criant son désarroi et cela en moment où il commençait à séduire les jeunes et à leur donner espoir en leur capacité. Il avait réussi à faire rêver les Algériens.

Rares sont les personnes qui accepteront la mission de Boudiaf au moment où le pays était à la dérive et sans aucune autorité «élue». Boudiaf devait faire face à l’intégrisme religieux, au sectarisme et à la crise engendrée après  l’arrêt du processus électoral. L’homme était direct et tentait de réunir les forces vives autour du projet de l’Algérie moderne. Il a vite compris que le problème réside dans l’injustice et l’impunité. Très vite, il s’est attaqué à la corruption. Il voulait mettre le pays sur le droit chemin. Il croyait en un parti rassembleur et populaire. Il pensait que le FLN devrait être casé dans le musée. Il avait beaucoup d’ennemis tant du côté des islamistes qu’à l’intérieur du sérail. Il dérangeait les intérêts des uns et des autres. Il refusait de jouer le rôle d’un simple figurant. On sentait que des partis l’ont lâché en refusant de le conseiller et de travailler avec lui. Il a tendu sa main à tous les Algériens. Il est le seul et l’unique qui a tracé les lignes rouges pour tout Algérien. Il ne croyait  pas en  la solution miracle. Il croyait aux jeunes et au génie populaire. Il fut «liquidé» ou «assassiné». Son assassin Boumaarafi a trouvé la faille d’agir. C’est dire que l’on a failli dans  la protection du premier responsable du pays. Et pourtant, on nous dit, aujourd’hui, que Boumaarafi était un islamiste et a agi en personne «isolée». A ce jour, aucun n’a pu convaincre les Algériens du « hasard » que Boumaarafi se soit retrouvé  dans  le groupe de protection de feu Boudiaf. Le psychanalyste Ridouh a tenté de nous décrire dans son ouvrage Boumaarafi et en revenant sur le jugement de  l’affaire, en regrettant que le retrait des avocats de l’assassin. Est-il possible que le jugement soit rendu public pour permettre aux Algériens de faire leur deuil? Beaucoup pensent qu’il s‘agirait d’une liquidation d’un homme politique dans un contexte politique particulier. Les Algériens se souviennent de cette fuite des sujets du BAC qui a secoué le pays. C’était un signe fort pour Boudiaf.  L’Homme est mort pour ses idées. Boudiaf est encore vivant dans la mémoire des Algériens même si certains tentent  de l’effacer de l’histoire de notre Algérie.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...