RSS

Quand la révolution est un échec, la contre-révolution est une réussite par Kamel Daoud

28 juin 2011

Contributions

L’été est là. Le ciel est chaud. Des gens prennent la mer ou s’y  colle. Dans un mois, le Pou voir va donner à manger à son peuple, lui acheter de la viande indienne comme à un fauve, lui assurer la pomme de terre et la semoule, repas subventionnés accompagnés de prêches et d’accidents de voitures. Cela s’appelle le ramadhan. Quelle est donc notre histoire nationale parmi les nations du monde ? On ne sait pas. On est là, la terre aussi, un drapeau, des chantiers, quelques lampadaires et cela s’appelle l’indépendance. Synonyme d’arrêt de bus vide. Parfois, le peuple veut être un peuple au foyer, ne veut pas d’histoires au nom de l’Histoire, ne veut rien, sauf attendre et s’occuper de regarder les voisins. C’est une solution mais une fausse solution. Sujet du jour ?



A Alger, l’un des principaux meneurs du mouvement étudiants qui a marché à Alger sur Alger vient d’être renvoyé par son université, à Alger. Le prétexte est celui d’une indiscipline floue, la réalité est celle d’une opération punitive, évidemment politique. Il y a dans les airs une promesse : celle faite à tous ceux qui ont osé agiter le pays depuis janvier au nom du changement. Dès que « Kadhafi ne tombera pas », et que le monde civilisé se désintéressera de la zone, la matraque sera lourde. Des meneurs seront réduits à la faim, harcelés, forcés de s’asseoir et réduits à des feuilles mortes. C’est même connu : quand la révolution est un échec, la contre-révolution est une réussite. On ne va pas s’attaquer aux vieux leaders, meubles consacrés du décor national, mais aux possibles nouveaux leaders émergents, les jeunes, les isolés du pays profond. Là, on va fouiner, chercher, faire pression, harceler en prenant soin de ne jamais s’attaquer ouvertement au dissident, au militant ou à l’homme en colère. On discute avec l’opposant connu mais on frappe sans pudeur le représentant des chômeurs algériens. La répression en Algérie est intelligente. A côté, les autres dictatures sont des barbaries ancestrales. Ici, non. On a de l’expérience. On sait faire asseoir un peuple, le diviser, l’occuper entre lui et son repas et choisir ses meneurs pour les user doucement, sans violence, en vrac, juste par lente exclusion de la rente nationale. Il existe en Algérie une peine maximale et très subtile : l’exil intérieur. On ne vous fait rien mais on ne vous laisse plus rien faire. On ne vous dit rien mais vous n’avez plus la possibilité de rien dire d’autre.

En clair, on vous peint en noir et on vous lâche dans le troupeau blanc qui, peu à peu, vous isole, s’interroge sur votre cas, lance ses rumeurs, fait le vide autour de votre peau, puis vous tourne le dos définitivement. C’est ce qui va se passer si le Régime réussit à négocier le virage du printemps arabe. Il va s’en sortir plus jeune, avec de meilleures dents, moins malade, plus vigoureux et avec un Occident moins regardant. L’étudiant d’Alger a été expulsé par les propriétaires déclarés de l’université d’Alger qui obéissent déjà à un nouveau climat. Cet étudiant est seul. C’est le premier signe, la première proie. La meute est lâchée.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...