RSS

06.La soif des richesses (6e partie) Par K. Noubi

25 juin 2011

1.Extraits, K. Noubi

Ainsi va la vie
La soif des richesses (6e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 5e partie : Manal retrouve Djamila, à l’entrée de l’université. Elle l’interroge sur le garçon avec lequel elle l’a vue partir en voiture.

Le ton détaché de Djamila l’étonne.
— ainsi, tu es rentrée très tôt ! Tu étais fatiguée !
— oui. Nous sortirons jeudi prochain…
Manal hoche la tête.
— Et où va-t-il t’emmener, jeudi ?
— Je ne sais pas… Peut-être que nous quitterons la ville.
Manal n’en croit pas ses oreilles.
— Vous allez sortir de la ville ?
— oui, c’est ce qu’il a suggéré !
— Et tes parents, s’ils l’apprenaient ?
— Normal… Je leur dirai que j’aime Tarik, qu’il va m’épouser !
Manal est très surprise.
— Et il va réellement t’épouser ?
Djamila éclate de rire.
— Lui, il m’aime à la folie, moi, je l’aime bien !
— Tu dis «bien», pas à la folie.
— Non… pas à la folie !
Elle s’arrête un moment, dévisage sa camarade puis lâche :
— ce garçon t’aime à la folie et voudrait t’épouser et toi, tu trouves la chose risible ? Là, tu m’étonnes vraiment !
— et pourquoi cela t’étonne-t-il ?
— parce que je trouve que c’est anormal !
Djamila fronce les sourcils.
— et toi ? Que ferais-tu à ma place ?
— moi ? je n’hésiterai pas à l’épouser !
— Moi, j’hésite encore…
— Et s’il insiste pour t’épouser ?
— peut-être que j’accepterai… Mais, au fond, je t’avoue que si je trouve quelqu’un de plus riche que Tarik, j’irai avec lui !
— Je croyais qu’il était riche !
— Il l’est, mais j’ai dit, si je trouve plus riche que lui.
— parce que tu espères plus riche ?
— bien sûr…
Manal se laisse aller à la rêverie : Djamila a bien de la chance de trouver des garçons riches, peut-être que si elle lâchait Tarik, elle pourrait, elle, le récupérer. Elle garde le silence un moment puis elle le lui dit, sur le ton de la plaisanterie.
— Si tu laisses tomber ton ami pour un autre, tu me le refileras ?
Djamila voit aussitôt rouge.
— Ne t’avise pas…
— Je plaisante, dit Manal, ne te fâche pas ! dis-moi, ce châle, c’est lui qui te l’a acheté ?
— Oui, dit Djamila qui continue à la regarder de travers. (A suivre…)

K.N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...