RSS

Sur mesure par  El-Guellil

23 juin 2011

Contributions

Sur mesure

par  El-Guellil

Il y a des moments où, à l’occasion d’une rencontre entre copains, on souhaiterait refaire le monde ou à défaut se poser des questions essentielles – pour ne pas dire existentielles – auxquelles l’on n’a pas, d’habitude, une minute à consacrer.

C’est que l’on a une vie à mener tout de même et peu de temps à perdre avec ce genre de questions qui suffit à nos rejetons quand ils passent le bac qui doit les mener à l’université d’où ils doivent sortir chômeurs. Sauf que voilà ! Un jour, ce genre de questions stupides, et dont on se demande nécessairement si elles ont une réponse, nous saute à la figure. Et puis, mince ! C’est quoi le bonheur ? Vous le savez, vous ?
A question simple, méthode simple. Faisons donc appel à notre compagnon de toujours, tout du moins depuis que nous avons appris à lire et à écrire: le dictionnaire. Le bonheur viendrait de bon et de heur, le présage. Malheur étant son contraire. Jusque-là, tout va bien. C’est clair. La première définition du bonheur est la suivante: «Circonstance favorable qui amène le succès, la réussite d’une action, d’une entreprise, etc.» Exemple: nous avons eu le bonheur de trouver le soleil dès notre arrivée à… Toujours sur notre faim, nous passons à la définition suivante: «Etat de pleine et entière satisfaction». Exemple: quel bonheur de vous retrouver en excellente santé ! Nous aussi on est contents mais cela ne fait pas avancer notre schmilblik.           Du coup, on ne peut pas dire que c’est «la pleine satisfaction» qui nous envahit ! Troisième définition: «Au petit bonheur, au hasard, n’importe comment». Quoi ? Qu’est-ce que cela veut dire ? «Au hasard, n’importe comment» ? Cela veut-il dire qu’il va nous tomber dessus par hasard ? Ah bah, depuis le temps que l’on attend, il ferait bien de se dépêcher… Quatrième définition: oualou ! Nous voilà bien avancés ! La vie, cependant, nous enseigne que le bonheur n’est pas si durable et on n’atteint pas si facilement la plénitude. Quant à la satisfaction, on n’a qu’à regarder autour de soi et entendre les propos de nos prochains pour voir combien il y a d’insatisfaits et de mécontents. Est-ce à dire qu’ils ne sont jamais heureux ? Quand on n’a besoin que de peu de chose, un rien suffit, et quand un rien suffit, on n’a pas besoin de grand-chose. Le grand obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à un trop grand bonheur. Rêvons donc avec modération et arrêtons de vouloir construire le bonheur selon les messages publicitaires, jusqu’à se retrouver dans la m…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...