RSS

77.Les pendules

22 juin 2011

1.Extraits

Suspense
Les pendules

Résumé de la 76e partie : Après la mise en garde de l’inspecteur quant à la cicatrice de son mari, Mrs Rival entre dans une cabine téléphonique…


Je descendais Charing Cross Road, tout en songeant à Sheila qui me paraissait dans de bien mauvais draps. A la gare, j’achetai le journal où je lus qu’à l’heure de pointe à Victoria Station, hier, une femme s’était écroulée. On la pensait évanouie. Mais une fois à l’hôpital, on s’était aperçu qu’elle avait été poignardée. Elle était morte sans avoir repris connaissance. Et cette femme-là s’appelait Mrs Merlina Rival.
Quand j’ai téléphoné à Hardcastle, il m’a confirmé la nouvelle.
— C’est exact, dit-il d’un ton désenchanté. Je suis allé la voir hier au soir, lui démontrer que son histoire de cicatrice ne collait pas, que le tissu cicatriciel était bien trop récent. Bizarre,
hein ? C’est en voulant trop bien faire que les gens se cassent la figure. On arrose cette femme pour qu’elle identifie un cadavre comme étant celui de son mari ; elle s’en tire à merveille ; je marche comme un seul homme. Et
hop ! à ce moment-là le type qui la téléguidait veut se montrer trop malin : une petite cicatrice insignifiante, dont elle se souvient après coup, quoi de plus édifiant ? Après ça, il n’y aurait plus qu’à classer l’histoire. Si dès le premier jour, elle nous l’avait servie toute chaude, ça aurait pu nous mettre la puce à l’oreille.
— Et alors, qu’est-ce qu’il s’est passé quand vous l’avez vue ?
— Je lui ai flanqué la frousse. Et tout de suite après mon départ, elle a réagi comme prévu, et pris contact avec celui ou celle qui l’avait embringuée là-dedans. On l’avait prise en filature, naturellement. Mais rien d’intéressant jusqu’à hier au soir où, partie à Victoria Station, elle avait acheté un billet pour Crowdean. Il était 6 heures, l’heure d’affluence. S’imaginant sans doute que le rendez-vous était à Crowdean, elle était sans méfiance. Mais l’autre salaud l’avait astucieusement précédée. Facile dans une foule de se glisser derrière elle, d’enfoncer le couteau…
— Est-ce que… tu as déjà… vérifié les alibis, demandai-je malgré moi.
Réponse vive, instantanée :
— La Pebmarsh, elle, était à Londres hier, pour des questions scolaires. Elle n’est rentrée à Crowdean que par le train de 7h 40. (Un instant de silence, puis il reprit :) Quant à Sheila Webb, elle avait rendez-vous avec un auteur étranger de passage à Londres, pour la correction d’un manuscrit. A 5 heures et demie, après l’avoir quitté, elle est allée seule au cinéma, avant de prendre le chemin du retour.
— Dis donc, Hardcastle, fis-je, j’ai un tuyau intéressant pour toi. Garanti : quelqu’un qui l’a vu. Le jour du premier meurtre, à 13h 35, une camionnette de blanchisseur s’est arrêtée au 19, Wilbraham Crescent. Le chauffeur est venu livrer un grand panier de linge à la porte de service, un panier énorme. C’était un homme qui conduisait, un homme qui est allé porter le panier dans la maison.
— Ce n’est pas une de tes inventions, Colin ? demanda Hardcastle subitement méfiant.
— Non, je t’ai dit que j’avais un témoin. Tu n’as qu’à vérifier, Dick, vas-y.
A suivre
D’après Agatha Christie

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...