RSS

13.La soif des richesses K. Yerbi

22 juin 2011

1.Extraits

La soif des riches13.La soif des richesses K. Yerbi     dans 1.Extraits gp678pses
K. Yerbi

Résumé de la 12e partie :Manal apprend que sa camarade, Djamila, qui sort avec un garçon «riche», Tarik, a rompu avec celui-ci.



Quand elles sont revenues au campus, le jeune homme est toujours là dans sa voiture. Dès qu’il les aperçoit, il descend et vient vers Djamila.
— allons, je t’en prie !
— Ne me parle plus ! dit-elle, en détournant la
tête ;
— Je te demande pardon pour ce que je t’ai
dit !
— Et moi, je ne veux plus sortir avec toi !
Elle tire Manal par la main.
— Viens, allons-nous-en !
— Djamila, tu vas le regretter ! lance Tarik
— Ce que je regrette, dit la jeune fille, c’est de t’avoir connu ! Je trouverai mieux que toi !
Ce sera son dernier mot. Le jeune homme, furieux retourne dans sa voiture et les deux filles entrent à l’université.
— Djamila, demande Manal qui brûle de savoir ce qui s’est passé ;
— Ne me pose pas de questions, dit la jeune fille, je ne veux plus entendre parler de ce type.
Peu après, elles se séparent et Manal doit rester sur sa faim. Elle aperçoit ses deux amies, Rima et Hadjar et va vers elles.
— Vous savez pour Djamila ?
— elle a rompu avec son ami, dit Hadjar
— Vous ne savez pas pourquoi ?
— Non, mais ça doit être pour une question d’intérêt… tu connais Djamila : elle ne cherche que le matériel : les voitures, l’argent, les sorties…
— Mais je croyais que son ami lui offrait tout cela !
— Peut-être qu’elle en veut plus, dit Hadjar ;
Elle en veut plus ! Manal est rêveuse : un garçon lui donnerait tout ce que tarik donne à Djamila, elle lui serait soumise. Hélas, il y a des gens qui sont les artisans de leur propre malheur, il y a des gens qui ne savent pas apprécier leur bonheur !
Elle est obsédée par cette idée toute la matinée. Comme elle n’a pas cours l’après-midi, elle décide de rentrer à la maison. C’est à ce moment-là que Hichem vient vers elle.
— tu rentres ? demande-t-il
— Oui, dit-elle de mauvaise grâce ;
— tu permets que je t’accompagne jusqu’à la station de bus ;
elle hausse les épaules.
— Si je te dérange, il faut me le dire…, prêt à se retirer
Manal le regarde. Elle a alors conscience de l’avoir brusqué. Elle se rappelle qu’il a été gentil avec elle, en lui donnant un exposé tout fait. Peut-être qu’il pourrait encore l’aider, à l’avenir.
— non, dit-elle, tu ne me déranges pas !
— alors, je te raccompagne !
ils sortent ensemble de l’université. La station de bus se trouve à dix minutes de là. Hichem en profite pour entamer une discussion. Mais Manal ne répond que par monosyllabes. Le jeune homme finit par se taire.
A suivre
K. Yerbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...