RSS

Hamid Grine se dévoile LE PASSAGE DU JOURNALISME À L’ÉCRITURE ROMANESQUE Par : Hana Menasria

21 juin 2011

LITTERATURE

Hamid Grine se dévoile LE PASSAGE DU JOURNALISME À L’ÉCRITURE ROMANESQUE Par : Hana Menasria dans LITTERATURE logo_imp
Edition du Mardi 21 Juin 2011

Culture

Hamid Grine se dévoile

LE PASSAGE DU JOURNALISME À L’ÉCRITURE ROMANESQUE


Par : Hana Menasria

Le journaliste et écrivain, Hamid Grine, a animé samedi passé, au Centre des loisirs scientifiques (de l’Établissement arts et culture), une conférence portant sur le passage de l’écriture journalistique à l’écriture romanesque.

“Je ne peux expliquer mon passage de l’écriture de presse au roman. Je suis devenu écrivain à défaut de pouvoir écrire ce que je voulais”, a-t-il confié. Et d’ajouter : “Dans le roman, il y a une certaine liberté, c’est comme un aveu.” En effet, le roman offre plus de liberté : une liberté de ton, une liberté de penser. L’écrivain livre à son lecteur son rapport au monde et à sa société. Dans un roman, on couche (parfois) ses plus profondes pensées, ses plus grandes aspirations, ses plus grands rêves ; ce qui tourmente et ce qui empêche de dormir. Le conférencier a fait remarquer durant son intervention, les grands traits de différences entre le journalisme et l’écriture romanesque. “Le journaliste est objectif, il cherche l’exactitude. Il ne peut avoir de point de vue. Tandis que le roman, est une sorte de journal intime, les écrivains s’imprègnent de la réalité. Le roman doit être jugé sur son style”, a-t-il souligné. Lors de cette rencontre, l’écrivain s’est ouvert à l’assistance sur sa manière d’écrire, ses aspirations et ses premiers romans. “Je ne peux pas écrire un roman si je n’ai pas l’histoire en tête. Par contre, la fin m’échappe. Tous mes romans ont des fins ouvertes”, a-t-il rappelé. Selon l’auteur du Café de Gide, “tous ceux qui peuvent rester devant un ordinateur durant cinq à six heures, peuvent devenir écrivains”, tout en signalant que “vous pouvez ne pas être journaliste et écrire un roman”. Hamid Grine a également révélé que “dans mon premier livre, j’ai menti vrai. Dans tous les livres, il y a du mentir-vrai ! J’aurais pu écrire un roman comme un journal intime mais sa publication aurait provoqué la colère de plusieurs personnes.” Concernant les écrivains algériens, Hamid Grine possède un avis catégorique sur ces auteurs. “Ils sont tous pareils, on ne peut comparer un écrivain à un autre ou de dire qu’on aime ou pas. Il faut respecter les écrits des autres”, a-t-il dit. En outre, la conférence a permis à l’écrivain d’évoquer son dernier roman lme Parfum d’Absinthe, qui sortira en France le 25 octobre prochain. Ce roman fait référence à Albert Camus : “Je veux le remercier pour tous ses écrits. Ce qu’il a fait durant la guerre. Contrairement aux écrivains algériens qui n’ont pas eu le courage de dire ouvertement ce qu’ils pensaient”, a-t-il conclu. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...