RSS

57.Hommes et femmes au destin prodigieux (57e partie) Par K. Noubi

21 juin 2011

1.Extraits

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Hommes et femmes au destin prodigieux (57e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 56e partie : Alors que les premiers signes de la maladie – la phtisie – apparaissent, un homme riche, le comte Stackelberg, prend Marie sous sa protection.

Elle donne une réception dans son luxueux appartement et les invités sont nombreux. Il y a les habitués mais aussi quelques nouveaux.
Et parmi ces derniers, il y a Alexandre Dumas fils et son ami Eugène Dejazet. Tout à l’heure, à l’opéra, Eugène est allé voir Marie et lui a fait part du désir de son ami de la rencontrer.
— Il tient vraiment à me voir ? a-t-elle demandé.
— Oui, a dit Eugène. Il en mourrait si vous lui refusiez une entrevue !
Pour toute réponse, elle a tendu au jeune homme deux cartons : il s’agit d’invitations pour la réception qu’elle donne dans la soirée.
Durant tout le dîner, elle n’a pas cessé de regarder Alexandre. Il n’y a pas de doute qu’il lui plaît.
Depuis qu’elle sait qu’elle est malade et qu’il ne lui reste plus longtemps à vivre, Marie Duplessis a abandonné toute moralité et toute réserve. Elle s’adonne à tous les hommes, pourvu qu’ils promettent de satisfaire toutes ses volontés et de mettre leur argent à sa disposition.
Plus que jamais, elle a soif de luxe et de somptuosité, comme si, n’ayant plus beaucoup de temps à vivre, elle devait mettre les bouchées doubles.
Alexandre est dans sa chambre et il est littéralement à ses pieds.
— Tu m’aimes ? lui demande-t-elle.
— Oui, souffle-t-il.
— tu feras tout ce que je te dirai ?
— Oui, dit-il, encore.
— Jure-le !
Il le jure. Oui, il fera tout ce qu’elle voudra, il ira où elle voudra. pourvu qu’elle accepte de le recevoir encore dans cette chambre…
Une fois dehors, il ne ressent pas seulement de l’amour pour cette fille mais aussi de la pitié… et du dégoût !
Alexandre a appris, depuis qu’il est jeune, à haïr les filles aux mœurs légères qui l’ont privé, pendant de nombreuses années, de la présence de son père à la maison. A chaque fois qu’il en passait une sous les fenêtres, sa mère l’appelait et la lui montrait :
«Ne te laisse jamais séduire par ce genre de femme !»
Et aujourd’hui, il s’est laissé séduire ! Il en veut à cette femme. Plus tard, dans sa Dame aux camélias, il la décrit en ces termes :
«Cette fille me bouleversait. Ce mélange de gaieté, de tristesse, de candeur, de prostitution, cette maladie même qui faisait développer chez elle la sensibilité des impressions comme l’irritabilité des nerfs, tout me faisait comprendre que si, dès la première fois, je ne prenais pas d’empire sur cette nature oublieuse et légère, elle était perdue pour moi…»
En attendant qu’il s’éloigne d’elle, elle l’a entièrement subjuguée. Dès qu’il la voit, il perd tous ses moyens et tombe à ses pieds. Elle n’a qu’à ordonner et il s’exécute. Encore heureux qu’elle se contente de petits jeux câlins et qu’elle ne lui demande pas de commettre, par amour pour elle, quelque forfaiture. (A suivre…)

K.N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...