RSS

50.Hommes et femmes au destin prodigieux (50e partie) Par K. Noubi

21 juin 2011

1.Extraits

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Hommes et femmes au destin prodigieux (50e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 49e partie :Alphonsine Plessis se rend à Paris pour tenter sa chance. Elle sera placée comme apprentie dans une blanchisserie.

Le travail est fatigant mais, à la fin de l’après-midi, sa patronne lui donne quartier libre. Elle peut sortir et se promener dans les rues de Paris. La petite provinciale aux jupons crasseux est devenue très propre et même coquette. Avec l’argent que lui donne la blanchisseuse, elle s’est acheté une jolie robe et un chemisier qu’elle blanchit constamment à l’amidon et qu’elle repasse.
Elle est très maigre mais très jolie, avec ses beaux cheveux noirs, ses grands yeux de jais qui lui mangent le visage… Mais sa poitrine est toute menue et elle a beau tirer son corsage, elle n’arrive pas à la mettre en valeur. Alors, inutile de chercher à attirer les regards des beaux garçons de la rue des Halles, qui s’intéressent plutôt aux rondeurs des filles qui servent dans les restaurants et les cabarets. Elle désespère d’avoir un ami, quand elle remarque que le jeune de la blanchisserie, qui livre le linge, lui sourit. Il n’a que 16 ans et il est fluet comme elle, mais il semble si gentil et plein d’attentions.
— Tu veux bien sortir avec moi ? finit-il par lui demander.
— Pourquoi pas ?
Il lui donne rendez-vous pour dimanche. Ils prennent l’omnibus et vont jusqu’au parc de Saint-Cloud. Ils se parlent à peine mais au parc, le garçon s’enhardit. Alphonsine ne proteste pas mais son sang se glace quand elle entend la voix sévère de madame Barget, sa patronne. Elle est au parc, accompagnée de ses deux filles.
— Effrontée !
Elle se relève, honteuse, et retourne à la blanchisserie. Elle se cache presque dans le grenier qui lui sert de logis et, le lendemain matin, en descendant, elle pense que sa patronne a oublié l’incident.
— Bonjour madame, dit-elle timidement.
Pour toute réponse, la blanchisseuse lui montre la porte.
— Tu es congédiée ! Tu crois que je vais te laisser dévergonder mes filles !
Elle est donc renvoyée. Son baluchon à la main, elle erre dans les rues de Paris, dort dans les cages d’escalier. L’argent qu’elle a mis de côté lui permet à peine de manger pendant deux jours.
Elle a si faim. elle décide alors de vendre sa bague – son seul bien – que lui a achetée, il y a longtemps, sa cousine de Nohant, qui l’a recueillie quand sa mère l’a abandonnée.
C’est une petite bague en argent qui lui rapporte une toute petite somme mais qui avait pour elle une grande valeur. Bien plus tard, quand les hommes les plus riches lui offriront les bagues les plus somptueuses, elle se rappellera, avec émotion, sa petite bague d’argent…
La chance va quand même lui sourire. Un jour, alors qu’elle regarde les belles robes exposées dans la vitrine d’un magasin, un homme, qui en sort, lui demande si elle cherche du travail.
— Oh, oui, dit-elle.
— Alors, répond l’homme, j’en ai pour vous.
Elle sera piqueuse, comme une douzaine d’autres filles pauvres, que les magasins de confection urbain emploient. (A suivre…)

K.N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...