RSS

25.La mystérieuse affaire de Styles (25e partie)

20 juin 2011

1.Extraits

Suspense
La mystérieuse affaire de Styles (25e partie)

Résumé de la 24e partie : Dans la chambre, Poirot a fait six découvertes intéressantes qu’il va énumérer…

Non, je garderai la sixième découverte pour moi, du moins pour le moment.
Il regarda vivement autour de la pièce.
Je crois que nous n’avons plus rien à faire ici, à moins que (il fixa longuement les cendres éteintes dans la grille). Le feu brûle, brûle.., et détruit… Mais il se pourrait peut-être, par hasard, qu’il y eût… Enfin, voyons toujours.
Agile, il se mit à genoux et tria les cendres, les ramenant de la grille dans le garde-feu, les maniant avec la plus grande précaution. Tout à coup, il poussa une sourde exclamation :
— Les pinces, Hastings !
Je les lui passai aussitôt et il exhuma, habilement, un petit bout de papier à demi consumé.
— Voilà, mon ami ! Que pensez-vous de ceci ?
J’examinai le fragment. En voici une reproduction exacte :
J’étais intrigué. Le papier était épais et différent du papier à lettres ordinaire. Tout à coup, j’eus une idée.
— Poirot ! m’écriai-je. C’est le fragment d’un testament !
— Tout juste.
— Cela ne vous surprend pas ?
— Non, dit-il gravement. Je m’y attendais.
Je lui rendis le fragment de papier qu’il enferma dans son portefeuille avec le même soin méthodique qu’il apportait à toute chose. Mon esprit était emporté dans un tourbillon. Que signifiait ce testament ? Qui donc l’avait détruit ? Evidemment, la personne qui laissa la tache de bougie sur le tapis. Mais comment cette personne s’était-elle introduite dans la chambre, toutes portes étant verrouillées de l’intérieur ?
— Maintenant, mon ami, dit Poirot avec vivacité, nous allons nous retirer. J’aimerais poser quelques questions à la femme de chambre… Elle s’appelle Dorcas, n’est-ce pas ?
Nous traversâmes la chambre d’Alfred Inglethorp et Poirot s’y attarda assez longuement pour l’examiner. Nous sortîmes par cette porte-là, et Poirot referma la chambre à clef, ainsi que celle de Mrs Inglethorp.
Je le menai jusqu’au boudoir, suivant le désir qu’il m’exprima, et j’allai moi-même à la recherche de Dorcas.
Mais lorsque je revins avec elle, le boudoir était vide..
— Poirot, où êtes-vous ? criai-je.
— Me voici, mon ami.
Il était sorti par la porte-fenêtre et se tenait comme éperdu d’admiration devant les corbeilles de fleurs aux formes diverses.
— Admirable murmura-t-il. Admirable. Quelle symétrie ! Observez ce croissant, et ces losanges, leur netteté réjouit l’œil. Et l’espace entre les plans est également parfait. Tout cela a été fait récemment, n’est-ce pas ?
— Oui, je crois qu’on y travaillait hier après-midi.
Mais venez, voici Dorcas.
— Eh bien, eh bien… Ne m’enlevez pas un instant de plaisir.
— Oui, mais cette affaire est plus importante.
— Et comment savez-vous si ces beaux bégonias ne sont pas d’une importance égale ? (A suivre…)

D’après Agatha Christie

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...