RSS

18 juin 2011

Contributions

 dans Contributions logo_imp
Edition du Lundi 01 Février 2010

Culture

Il y a un an disparaissait un ami de l’Algérie révolutionnaire

évocation/Jean-Jacques Galland


Par : S. Y.

Les nombreux amis algériens de Messad (Sud), de Tabarourt, de Tizi Ouzou, de Akerrou, de Bouyala, d’Azazga, de Tizi Rached, de Djemaâ Saharidj… ne pourront oublier Jean-Jacques Galland, qui signait ses articles “Ibeliredj” à Alger Républicain des années 1950.

Enseignant émérite, J.-J. Galland était l’infatigable défenseur des droits de l’homme et des libertés démocratiques, ce qui lui valut l’expulsion à deux reprises du territoire national par l’administration coloniale. Ses trois très remarquables ouvrages En Algérie du temps de la France, La tête ici, le cœur là-bas et L’Algérie indépendante : le combat continue, édités à Paris aux éditions Tirésias, en disent long sur cet ami inconditionnel des peuples opprimés en général, du peuple algérien en particulier. Voilà tout juste un an, ce grand homme, un proche du colonel Ouamrane, de Omar Oussedik et de tant d’autres de nos illustres combattants durant les pires moments de la révolution de Novembre, nous quittait à jamais. Il a incarné avec brio l’élite anticoloniale, qui a soutenu sans relâche les luttes de libération pour la paix et la justice, pour la coopération et la solidarité entre les peuples de la planète. Pour l’honneur et la fierté du peuple français, pour la gloire de la France profonde et républicaine, en authentique sceau d’une amitié active et réelle, d’une amitié franche et sincère entre les nations de tous les horizons. Ses innombrables ami(es), notamment de la rive sud de la Méditerranée, s’inclinent, humblement, à la mémoire de ce cher disparu, quand bien même manquement il y aurait eu quelque part pour le signifier haut et fort, en temps opportun. “Dans notre cœur et notre esprit, tu vis et vivras toujours Jean-Jacques, non pas seulement en ami de l’Algérie mais en frère de tous les Algériens, en héros des causes justes”, lui disent, comme hommage et reconnaissance, dans un document, un groupe de ses amis et camarades “de jadis et de toujours” dans la région de Tizi Ouzou, en “souvenir de celles et de ceux qui t’ont connu combattant, de saine idéologie et que ton départ a laissés orphelins !” soulignent-ils en conclusion.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...